Prétendue bastonnade de Pépé Balamou : le SNE s’insurge contre la propagation de fausses nouvelles

11 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans une déclaration rendue publique, ce weekend, le SNE dit constater avec regret la propagation de fausses nouvelles, faisant état de la bastonnade de son secrétaire général Michel Pépé Balamou par des élèves du lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbayah, au point de se retrouver dans le Coma. L’organisation précise que ce sont des manœuvres qui visent à réduire son secrétaire général au silence.

Merci de lire l’intégralité de la déclaration :

Le Syndicat National de l’Education constate avec regret la propagation de fausses nouvelles faisant état de la bastonnade de son secrétaire général camarade Michel Pépé Balamou par des élèves du lycée Léopold Sedar Senghor de Yimbaya et serait dans le coma. Il tient à informer l’opinion nationale et internationale que ces manœuvres machiavéliques visent à réduire son Secrétaire Général au silence après s’être illustré dans la dénonciation des antivaleurs qui rouillent le fonctionnement réel de notre système éducatif et la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs de l’éducation, notamment, l’obtention des primes d’incitation avec les autres syndicats de l’éducation, le paiement de trois mois (octobre, novembre et décembre 2020) d’arriérés de prime d’incitation, le paiement de l’indemnité de documentation de 2021, la production des brochures pour les candidats des différents examens nationaux session 2020, ainsi que l’organisation des cours en ligne pour ne citer que ceux-là . Tous ces succès en trois ans d’existence du SNE, font des jaloux tant dans la corporation enseignante que dans certaines administrations scolaires, milieux syndicaux.

Sinon, comment expliquer que, dénoncer les élèves qui escaladent la clôture d’une école, 45 minutes après la fin de la recréation sous le regard impuissant des encadreurs est une infraction ? L’école est un centre d’éducation, d’enseignement, d’instruction, de formation et de transformation quantitative et qualitative de l’apprenant pour le rendre utile à lui-même, à sa famille et à la société toute entière.

Le Syndicat National de l’Education précise que son secrétaire Général Michel Pépé BALAMOU, malgré ses charges syndicales, est toujours en situation de classe et a alerté à plusieurs reprises les autorités du système éducatif sur ces pratiques qui n’honorent pas notre école.

 

Le Syndicat National de l’Education rappelle aux uns et autres qu’un syndicaliste peut alerter par voie de presse et tout canal permettant d’attirer l’attention des autorités sur un fait.

Le Syndicat National de l’Education souhaite prompt rétablissement à l’élève blessé et invite Monsieur le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation à prendre toutes ses responsabilités. Car les auteurs et leurs commanditaires sont connus.

En fin, le Syndicat National de l’Education souhaite invite les enseignants à ne pas céder à la désinformation et aux manœuvres machiavéliques des personnes mal intentionnées. Nous continuerons toujours la lutte pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail. C’est le lieu de remercier les élèves du lycée Senghor pour avoir contribué à la protection sécurisée du camarade Michel Pépé Balamou et les camarades Secrétaires Généraux Aboubacar SOUMAH du SLECG, Salifou CAMARA de la FSPE et le bouillant chargé de communication du SLECG Mohamed BANGOURA (ROMEO) pour leurs messages de compassion et de solidarité à l’endroit du SNE.

MLT, guineetimes.com

 
Lire l article complet
Articles - News - SiteMap