PRESIDENTIELE 2020 : la NGR rejette les résultats et demande le recomptage des voix

3 weeks ago 21

Accueil » PRESIDENTIELE 2020 : la NGR rejette les résultats et demande le recomptage des voix

Après sa sortie médiatique dans Les Grandes Gueules sur la radio Espace FM, ce matin, le président de la Nouvelle génération pour la République (NGR) était cet après-midi devant la presse pour parler des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier, proclamés par la Cour constitutionnelle, donnant le président Alpha Condé vainqueur dès le premier tour avec 59,50% de voix.

Dans sa déclaration rendue publique à cet effet, Ibrahima Abé Sylla dit ne pas reconnaître les résultats proclamés par la haute juridiction, pointant un doigt accusateur sur la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et la Cour constitutionnelle. « La CENI et la Cour constitutionnelle ont failli lamentablement leur devoir, démontrant leur capacité totale de respecter et de faire respecter la loi qui est le seul moyen de garantir une démocratie et une élection présidentielle digne de ce nom. Ces deux organismes ont clairement montré qu’ils sont complètement inféodés au pouvoir en place et n’ont aucune capacité de jugement clair, neutre et objectif. Ils ont contribué sciemment de frauder le scrutin du 18 octobre pour permettre au président sortant de s’éterniser  au pouvoir… », a dénoncé le candidat de la NGR.

Disant avoir relevé de nombreux disfonctionnements, le président de la NGR a indiqué que son parti rejette les résultats officiels du scrutin présidentiel. « Nous annonçons au peuple de Guinée et ainsi qu’aux  instances internationales que nous ne reconnaissons pas les résultats taillés sur mesure de ce holdup électoral, qui ont été proclamés par la Cour constitutionnelle le 6 novembre et demandons fortement à cette cour de revoir sa décision et de procéder à un recomptage des voix à partir des PV originaux sortant directement des bureaux de vote et non des résultats centralisés par les CACV. Le recomptage de voix doit se faire en présence d’organisations internationales neutres et objectives », a réclamé Ibrahima Abé Sylla.

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap