Pourquoi le camp d’Alpha Condé ne s’est pas opposé au coup d’Etat ? ‘’La Guinée n’est pas la Turquie’’, relativise le RPG

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

En mars 2020, Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat controversé, accusait les opposants d’être responsables des violences qui ont secoué la Guinée après le scrutin présidentiel du 18 octobre dernier.

Alpha Condé assurait à l’époque qu’aucun ‘’chat n’a bougé’’ après l’arrestation des opposants Ousmane Gaoual Diallo, Chérif Bah et Cie. Et comme par hasard, son parti, le RPG Arc-en-ciel, n’a pas bougé d’un seul iota après sa capture au palais Sékhoutouréyah par les putschistes lors du coup d’Etat du 5 septembre.

Souleymane Keita, ancien député, assure que les images de la capture d’Alpha Condé par la junte et diffusées sur les réseaux sociaux le 5 septembre, ont choqué plus d’un.

‘’Comme tout être humain, c’était une situation impensable de voir une telle photo du président circuler sur les réseaux sociaux. Croyez-moi que ce sentiment de frustration, de déception était très profond et pareil pour tous les militants. Nos militants de l’intérieur nous appelaient, certains en larmes, c’était une situation très difficile que nous avons vécue le 5 septembre. Mais on est en train de nous remettre petit à petit’’, confesse-t-il dans l’émission « On refait le monde ».

A la question de savoir pourquoi son parti ne s’est pas fait entendre dans la rue après la chute d’Alpha Condé, ce responsable du bureau politique de l’ancien parti au pouvoir répond : ‘’C’était une situation inattendue que nous avons vécue le 5 septembre. On est en train de reprendre les activités politiques. Je sais que le RPG reviendra encore plus fort, je peux vous le garantir. Ce n’est pas facile, mais nous sommes déterminés’’.

Cet ex-député d’Alpha Condé se dit plus que jamais convaincu que ‘’nous allons reprendre nos activités politiques. La situation guinéenne est assez délicate lorsque l’armée prend le pouvoir’’. Avant de relativiser : ‘’La Guinée n’est pas la Turquie. Le contexte n’est pas le même. Là-bas, il y avait une tentative de coup d’Etat qui était en action (…). Lorsque vous vous exprimez à travers un téléphone, ça veut dire que vous n’ayez pas perdu totalement. Mais pour nous, ce débat a évolué’’.

Toutefois, souligne-t-il, ‘’la popularité du président Alpha Condé ne fait pas doute. Nous avons un parti politique qui a réussi à construire en 10 ans une alliance représentative de l’ensemble de la communauté guinéenne’’.

‘’Aujourd’hui, le parti est stable, peut-être il n’y a pas encore de consignes. Parce que le parti essaye de se réorganiser, prendre l’information et essayer de voir quelle attitude qu’on doit-on tenir. Mais ça ne signifie pas qu’on n’a pas de militants. De telles situations arrivent. Ce que nous avons vécu mérite une certaine réflexion’’, résume-t-il au micro de nos confrères

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 989 711/[email protected]

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap