Pourtant, ils étaient nombreux, ces journalistes mobilisés autour du représentant de l’OMS et des directeurs généraux de la Pharmacie centrale de Guinée et de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, à l’effet d’être témoins de l’arrivée des vaccins.

Selon le Dr Sakoba Keita, les vaccins ont quitté depuis 9H 30, à Genève et que leur arrivée était prévue pour 13H 37. « Mais à cause des brouillards, l’avion n’a pas pu atterrir. Ils ont continué sur Dakar. Le directeur de l’Agence nous a promis que l’avion va retourner à Conakry demain matin », a confié le directeur général de l’ANSS.

Aussi, il a déclaré être en train d’examiner un plan B au cas où le ciel s’éclaircirait, pour trouver un avion à Conakry, afin de raccourcir ce délai et maintenir le plan de vaccination déjà établi par l’ANSS. « Qu’à cela ne tienne,  nous préférons prendre plus de sécurité et reporter le lancement de la vaccination pour le mardi à Gouécké et à Conakry », a-t-il conclu.

L’avion transportait les vaccins qui ont été récemment annoncés par l’OMS. Il s’agit de 11 000 doses de vaccin contre Ebola qui sévit actuellement au pays.