Pomme de discorde entre l’ANAD et le CNRD :« Une transition ne peut pas se gérer sans nous »

1 month ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les partis politiques membres de l’ANAD déplorent le manque de dialogue entre le CNRD et les acteurs politiques du pays. Ils estiment qu’il y’a aujourd’hui d’importantes questions qui méritent d’être discutées pendant des rencontres entre eux et les nouvelles autorités pour la bonne marche de la transition.

Leur dernière rencontre date depuis la fin de la concertation nationale organisée au palais du peuple. Un mémorandum a été déposé mais sans suite et cela préoccupe l’ANAD. Hamidou Barry est le président de la commission juridique de cette coalition. « Une transition ne peut pas se gérer sans les véritables acteurs politiques que nous sommes. Je pense que c’est le moment de lancer cet appel à l’endroit du président, à l’endroit du premier ministre et tous ceux qui peuvent être à notre écoute pour voir qu’est-ce qu’il faut afin qu’on se retrouve pour savoir qu’est-ce qu’il faut pour la réussite de notre transition » affirme-t-il.

Hamidou Barry, par ailleurs président du PCDIC estime aujourd’hui qu’il y’a plusieurs sujets qui méritent d’être discutés avec le CNRD. « Il nous faut débattre d’une constitution aujourd’hui, que nous devons ramener pour soumettre au référendum, il faut débattre de la nouvelle commission vérité-justice et réconciliation qui doit voir le jour par rapport à ces crimes économiques et crimes de sang que le pays a connu pendant ces dix dernières années, il va falloir parler sur le délai de la transition, il va falloir discuter spécialement du sort de M. Alpha Condé et de ses lieutenants qui l’ont aidé à embourber ce pays davantage» ajoute-il.  

Cette coalition veut mener cavalier seul. Elle rejette déjà l’idée d’inter coalition des partis politiques pour conjuguer les mêmes verbes devant les autorités de la transition.

MLT, guineetimes.com 

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap