Politique nationale de l’emploi : fin des travaux de validation du document, remis au PM Bah Oury

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Ouverts mardi, les travaux sur la validation de la toute première politique nationale de l’emploi ont été clôturés ce mercredi, 10 juillet 2024 dans un réceptif hôtelier de la place. Ce document assorti de recommandations et de six étapes cruciales, permettra désormais à la Guinée de mieux structurer l’emploi, un secteur stratégique et transversal afin de mieux guider et orienter les décisions gouvernementales et outils publics au service du développement socio-économique de notre nation. C’est le Premier ministre Amadou Oury Bah, qui a présidé la cérémonie de clôture, devant des membres du Gouvernement, des partenaires techniques et financiers et des participants.

Cette politique nationale selon la Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, est un document qui constitue le socle des futures actions relatives à l’emploi de tous les acteurs de développement économique et social de notre pays. Ladite politique, poursuit-elle, est une démarche participative et inclusive, impliquant tous les acteurs et à tous les niveaux, en réunissant au sein du comité technique de l’emploi.

« Cette politique exige une convergence des efforts de tous, car elle est l’aboutissement des réformes engagées par le Gouvernement devant améliorer les conditions d’employabilité de toutes les courses sociales, et particulièrement celles des jeunes, des femmes et des personnes vulnérables. C’est pourquoi il est fondamental qu’il y ait des actions convenues et concertées autour du Gouvernement, du secteur privé, les partenaires techniques et financiers, la société civile entre autres, pour la mise en œuvre de cette politique », a dit Aminata Kaba.

Le Secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG), a invité le Gouvernement à une large diffusion des conclusions assorties de cette rencontre afin de permettre à l’ensemble des acteurs du monde du travail en général et les partenaires sociaux, employeurs et travailleurs, chacun en ce qui le concerne, de jouer un rôle primordial pour la mise en œuvre de cette politique nationale de l’emploi.

« En décidant de mettre en place une nouvelle politique de l’emploi, le Gouvernement de la transition va prendre la juste mesure des problèmes actuels de notre pays. Car, l’emploi est un enjeu économique et social considérable, dont la prise en compte parmi les priorités nationales est un facteur de stabilité sociale, voire politique et un gage de paix pour tout le monde. Dans cet esprit et en lien avec la vision 2030 pour une Guinée émergente et prospère, les travailleurs et travailleuses de Guinée, soutiennent les orientations stratégiques découlant de cette vision et décliné en cinq (5) axes dont la dernière nous tient particulièrement à cœur, à savoir la place accordée au dialogue social », a indiqué Ahmadou Diallo.

Dans son discours, le chef du Gouvernement a pris des engagements pour faire en en sorte que « notre politique de l’emploi ne soit pas un simple document de planification, puisqu’il est le fruit d’un engagement collectif pour construire un avenir où chaque guinéen aura la possibilité de réaliser son potentiel ». Soulignant tout de même que les défis tels que la promotion d’un emploi décent et productif, le renforcement de l’adéquation des compétences et de l’employabilité de nos jeunes, favoriser le développement des entreprises (…) restent importants.

Bah Oury a indiqué que la validation de ce document va donner un cadre solide pour les relever.

« Ces défis qui sont des orientations stratégiques ne resteront pas comme des mots sur le papier. Elle se traduiront en actions concrètes. C’est la raison pour laquelle, au niveau du comité interministériel qui se mettra en place, il faudra qu’on se dote de moyens de mesurer l’évolution du nombre d’emploi créée et progressivement évaluer le taux de chômage qui existe réellement dans le pays. On ne se félicite pas que l’État soit le premier employeur, parce que cela n’est pas l’objectif essentiel. Il faut qu’on transforme cette situation…et que le secteur privé supplante en étant le véritable pourvoyeur d’emplois et le véritable moteur de la croissance à laquelle nous aspirons pour changer la donne dans notre pays. Nous voulons rompre avec l’économie de rente. Nous voulons une économie diversifiée où la transformation progressive existe avec une industrialisation qui se mettra de plus en plus en place pour employer des jeunes qualifiés pour que la richesse puisse atteindre un taux à deux chiffres et que cela puisse s’inscrire dans une durée afin de changer la courbe de chômage », a sollicité le Premier ministre Amadou Oury Bah, mentionnant que 2024-2030 sera une période d’une véritable transformation de la Guinée.

Il faut rappeler que pour la mise en œuvre de cette politique, six (6) étapes cruciales ont été identifiées à savoir la réalisation de la volonté politique ; la présentation de la validation de la politique nationale de l’emploi en conseil des ministres; la présentation publique de la politique nationale de l’emploi ; la participation opérationnelle de la mise en œuvre de la PNEE au niveau sectoriel, régional et local; le renforcement des capacités du processus de l’emploi à tous les niveaux et le déploiement d’outils de planification et de l’utilisation favorable à l’emploi au niveau sectoriel, régional et local.

Sâa Robert Koundouno 

(+224) 620-546-653

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap