Polémique autour des prestations de serment des commis de l’Etat : les dessous de la méthode utilisée par le président-colonel Doumbouya

1 month ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Selon le dictionnaire français, le Serment est « l’affirmation ou la promesse solennelle faite en invoquant un être ou un objet sacré, une valeur morale reconnue ». En un mot, le serment ramène à la parole d’honneur. Prêter serment ou jurer devant une autorité sur son honneur ou sur un Livre Saint (Coran ou Bible) n’est pas un fait nouveau dans le monde.

Avec son Excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, Président de la Transition, Président de la République, Chef de l’État, la prestation de serment est une promesse de fidélité, d’engagement et de dévouement pour la Guinée exigée des prochains bénéficiaires de décrets présidentiels. Le Colonel-Président n’a-t-il pas prôné haut et fort qu’il est temps de faire preuve d’amour pour la Guinée ?

À la différence de tous ses prédécesseurs au faîte de l’Etat Guinéen, le Président-Colonel Mamadi Doumbouya, avant la signature de tous décrets de nominations, échange préalablement avec les cadres à promouvoir, tout en leur demandant de prêter serment de ne servir que la Guinée et les Guinéens.

De l’autre côté, toutes prochaines nominations à de hautes fonctions dans l’administration publique sera désormais subordonnée à la démission préalable des bénéficiaires de toutes leurs activités au sein de leurs entreprises et /ou sociétés fictives ou reconnues, pour ceux qui en disposent, histoire d’éviter tout conflit d’intérêts et autres tentatives de corruption.

Une manière pour Son Excellence Monsieur le Président d’avoir la caution morale de toutes les personnes impliquées dans la gestion de la chose publique. « Le processus de prestations de serment est d’abord dissuasif, avant d’exposer l’auteur de sa violation à d’éventuelles sanctions divines », pour paraphraser l’éminent juriste Mamadi 3 Kaba.

En outre, force est de constater qu’en ce qui concerne la nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement – Mohamed Béavogui – celles des quatre premiers membres du Gouvernement déjà connus et des responsables des hiérarchies militaire et douanière, la signature et la diffusion des décrets ont été bel et bien précédées de la prestation de serment des nouveaux promus devant Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des armées. Mais, une kyrielle de ces premières prestations de serment n’ont guère fait l’objet de larges diffusions.

Désormais, apprend-on de sources bien introduites à la Présidence, que la prestation de serment sera obligatoire pour les prochaines nominations par décret durant toute la Transition, déjà entamée avec assurance et dextérité. Qu’on se le tienne pour dit.

Son Excellence le Colonel-Président Mamadi Doumbouya, à n’en pas douter, est un Homme incarnant sagesse et humilité, , franchise et sincérité, pragmatisme et fermeté, réalisme et probité morale. Donc aucune clameur publique ne saurait détourner l’Homme providentiel du 05 septembre 2021 des nobles objectifs consignés dans la Charte de la Transition.

L’énormissime chantier patriotique que s’est volontairement et résolument assigné le Messie national porte essentiellement sur le Rassemblement des Guinéens, la Refondation de la Nation Guinéenne, la moralisation de la vie publique et l’ancrage des jalons d’une Démocratie vraie avant tout retour à l’ordre constitutionnel. N’en déplaise aux pourfendeurs, qui ne sont guidés que par l’assouvissement de leurs intérêts égoïstes.

Mandian SIDIBE
Journaliste, Ancien Directeur Général de la radio Planète FM 

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap