Plainte de Karfamoriah Kaba, après la mort de Roger Bamba: «Nous sommes sereins», réagit un militant de l’UFDG

1 week ago 17

Mort en détention le 17 décembre passé, Roger Bamba, militant de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée et proche du président du parti, Cellou Dalein Diallo, a finalement été enterré le dimanche, 10 janvier à Lola, sa ville natale. Son décès et les conditions de son arrestation continuent toujours de faire couler encre et salive. Nombreux militants et dirigeants de l’UFDG accusent la responsable des Ressources humaines et le Secrétaire général de l’Assemblée nationale, mais aussi Mamady Karfamoriah Kaba, communicant du RPG d’avoir facilité l’arrestation de Roger Bamba. M. Kaba, actuellement attaché de presse au ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail, a porté plainte à la Direction de la police judiciaire, contre Mamadou Aliou Ghouboye Diallo, attaché de presse du président de l’UFDG, Mamadou Malal Diallo, coordinateur de la structure SYCORA-UFDG, Amadou Kendouma Sow, militant du parti et Abdourahmane Béla Bah, activiste de la Société civile. Pour, selon lui, laver son honneur. « Les trois premiers m’accusent ouvertement sur les réseaux sociaux d’être complice de la mort de Roger Bamba (paix à son âme), militant de l’UFDG, décédé récemment à l’hôpital Ignace Deen. Le quatrième a porté la même accusation à mon encontre lors d’une émission interactive dans une radio de la place », lit-on dans la plainte

La DPJ n’a pour le moment pas adressé des convocations aux accusés, qui sont apparemment sereins face à cette plainte : « J’ai vu un papier qui circule sur les réseaux sociaux. Je n’ai pas reçu de convocation pour le moment. Je considère donc que c’est un non évènement. Puisque je n’ai reçu aucune plainte, je n’accorde pas du crédit à cela », déclare Mamadou Aliou Goubhoye Diallo. De son côté Mamadou Malal Diallo ajoute : « Il a été dit que Roger Bamba a échangé avec lui avant d’aller en prison. Nous avons relayé la communication de notre parti. Mais apparemment, il veut être blanchi, parce qu’il estime peut-être que la justice est de leur côté. Ils veulent neutraliser les communicants qui sont derrière Cellou. Nous ne croyons pas à la justice guinéenne, mais nous restons sereins. Ce qui est sûr, c’est que nous nous reprochons de rien ».

Yacine Diallo

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap