Pendaison à Hamdallaye : la piste de meurtre privilégiée

4 months ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le corps sans vie d’un homme âgé d’une vingtaine d’années a été retrouvé dans l’enceinte de l’ancien siège du parti des nouvelles forces démocratiques à Hamdallaye Pharmacie, situé dans la commune de Ratoma. La cause de la mort de cet homme dont l’identité n’est pas connue reste non élucidée. Mais selon la police technique et scientifique après examen légal des médecins, c’est un meurtre commis par quelqu’un d’autre qui l’aurait pendu dans cet endroit.

L’insécurité continue à prendre une proportion inquiétante dans la ville de Conakry. Dans la matinée de ce mercredi 05 janvier, le corps d’un homme d’une vingtaine d’années a été retrouvé pendu à Hamdallaye Pharmacie. « C’est ce matin-là que mes enfants m’ont réveillé m’annonçant la découverte d’un corps sans vie d’un homme dont l’identité n’est pas connue. Directement je me suis levé dans la précipitation pour me rendre sur les lieux. Effectivement c’était vrai. J’ai commencé à appeler les médias pour venir couvrir le drame » a expliqué Ibrahima Saikou Diallo habitant de ce quartier.

La raison de la disparition de cet individu dont l’identité n’est pas connue reste non élucidée. Cet autre citoyen met l’accent sur un règlement de compte. « Ce que moi je peux dire, cette disparition tragique peut être des règlements de comptes. Ça peut être des petits soucis ou il a eu des mésententes avec quelqu’un qui peut le tuer et venir le suspendre ici » mentionne Sékou Ahmed Souaré.

Pour l’heure, le démantèlement des PA dans certains endroits de la capitale expose la population à l’insécurité totale, d’où les cas de meurtres et suicides toujours au centre de préoccupation des citoyens.

MLT, guineetimes.com  

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap