Pêche: un lot d’équipements et d’intrants remis aux pêcheurs artisanaux

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans l’optique d’encourager et de promouvoir la Pêche artisanale qui est un secteur de rentabilité socio-économique important, la ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, Fatima Camara, a remis un lot d’équipements et intrants destinés aux pêcheurs artisanaux, ce lundi 27 mai.

Dans ce centre national de surveillance et de police des pêches (CNSP), à  Matam, 128 moteurs, des filets de pêche,1.500 rouleaux de cordage, 8 moteurs, 9.800 paquets en acier inoxydable, des motos et plusieurs autres ont été octroyés aux acteurs de la pêche.

Sous le regard des cadres de ce secteur halieutique, partenaires techniques et financiers, le président de la CONAPEG dévoile que cette dotation occasionnera  un accroissement de 57.200 tonnes, soit 20%.

« Les matériels et intrants de pêche artisanale qui font l’objet de cette cérémonie de remise sont composés des équipements suivants :

1. Des filets de pêche artisanale règlementaire : composés de 3.300

nappes de filets conventionnels à 100% nylon, ils sont biodégradables et contribuent efficacement à la gestion durable des ressources

halieutiques. Ils sont de differents types de filet,

2. Cordage: au nombre de 1 500 rouleaux de cordage constitués en fil synthétique de 200 mètres de longueur

3. Hameçons: pour une quantité de 9800 paquets en acier inoxydable,

4. Bobines de fil: 150 000 rouleaux de fil à 100% nylon

5. Moteurs hors-bord: pour une quantité de 128 moteurs de type Yamaha de la dernière génération de fabrication japonaise, ils sont composés des moteurs de 8 moteurs de 8 cv, de 90 moteurs de 15  cv et de 30 moteurs de 40 cv usuellement utilisés en pêche maritime et continentale », explique-t-il. Et de poursuivre:  « il a été envisagé de mettre ce mécanisme de fourniture des intrants et équipements de pêche comme mesure d’accompagnement pour éliminer l’utilisation des engins non règlementaires.

Les bénéficiaires sont les populations guinéennes, les pêcheurs artisans, les femmes fumeuses de poissons, les femmes mareyeuses, les détaillants, les mécaniciens de moteurs hors-bords, les charpentiers de pirogues, etc. tous des citoyens guinéens.

Un accroissement du volume de production de 57.200 tonnes, soit 20% d’augmentation; une augmentation du taux de motorisation de 8,12%; une augmentation de la consommation per capita (consommation par an et par habitant); une amélioration des revenus des acteurs de la pêche artisanale, l’amélioration de l’accès aux produits halieutiques de qualité, la protection de l’environnement marin, côtier et fluvial par l’utilisation des engins règlementaires, garant d’une exploitation durable des ressources halieutiques.Une amélioration de l’approvisionnement du marché local en produits de pêche de bonne qualité », a énuméré  le président de la CONAPEG, Sory Doumbouya.

Pour bénéficier de ces équipements, un préalable est établi, à savoir: « la nationalité guinéenne; avoir un statut de pêcheur artisan, expérience en pêche artisanale, respect des réglementations dans le domaine de la pêche, engagement envers la durabilité pour terminer ».

Au nom des bénéficiaires, le président de la CONAPEG a signifié sa gratitude avant d’adresser son remerciement au président de la transition ainsi qu’à la ministre de la Pêche.

« J’exprime au nom de tous les acteurs de la pêche artisanale, ma joie et ma reconnaissance. Merci Madame la Ministre pour la promesse tenue, et à travers vous, leurs Excellences Monsieur le Président de la République et Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Madame la Ministre, Mesdames et Messieurs, nous sommes conscients des efforts faits par le Gouvernement. Nous connaissons les prix de ces intrants et matériels de pêche sur le marché local. Nous vous remercions de nous avoir impliqués dans la détermination du prix planché en faveur des bénéficiaires que nous sommes. Ces prix planchés sont largement en faveur des pêcheurs artisans madame la Ministre ».

Prenant la parole dans le meme sillage, Morlaye Fôté Soumah a signifié que cette dotation est une première depuis le tout premier régime. Par ailleurs, il fait une doléance pour une légère augmentation du nombre de moteurs de 120 à 200.

« La dernière fois que tu nous avons reçu une telle quantité de matériels pour la pêche artisanale, c’était au temps du premier régime. Ce n’est pas que nous sommes ingrats, non, mais nous faisons la doléance, s’il y en a de nous aider à compléter le nombre de machines de hors-bords à 200. Rien que pour Conakry, si on commence à distribuer les 120 machines que nous venons de recevoir, ça pourrait créer la discorde sans que ça n’arrive à l’intérieur. D’où notre doléance d’avoir les 200 ».

Prenant la parole à son tour, la ministre de la Pêche et de l’Économie maritime Fatima Camara, a souligné que cette initiative est en étroitesse avec le programme présidentiel de promouvoir le secteur de la pêche artisanale.  Tout en sollicitant un bon usage de ces  matériels et équipements.

« Aujourd’hui, c’est un grand jour pour le secteur de la pêche artisanale en Guinée avec la matérialisation de la remise des intrants de pêches conventionnelles[..]

Chers professionnels de la pêche artisanale en Guinée, nous vous invitons à faire un très bon usage de ces matériels et équipements qui contribuent à l’amélioration des conditions de vie et de travail des pêcheurs artisans guinéens. Ces matériels vont également améliorer la productivité de la pêche artisanale, principale pourvoyeuse du marché local en poisson contribuant ainsi à la sécurité alimentaire de nos braves populations ».

À noter que cette action est soutenue par PAPAG, CONAPEG, FENAPAG/AC, FENAPEC, les Unions Nationales de pêcheurs, les coopératives, groupements et associations de pêche, les directions régionales, préfectorales et communales, les directions des ports et débarcadères de la pêche et de l’économie maritime.

Mayi Cissé 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap