Partage des 15 sièges au CNT : ‘’il y a des partis politiques qui n’ont jamais été sur le terrain’’

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le consensus peine à être trouvé autour du partage des 15 sièges octroyés aux partis au Conseil national de la transition (CNT) par la junte. En médiateur, l’ancien ministre des Finances Dr Ousmane Doré annonce des critères pour départager les formations politiques. 

‘’On s’est accordé sur un certain nombre de critères de désignation. Et tous les partis politiques se sont inscrits dans cet élan. Vous savez que 15 places pour 181 partis agréés, il est clair qu’on ne peut pas avoir satisfaction sur ce niveau. Mais nous y arriverons. Parce qu’on s’est tous convenus qu’il s’agit de désigner 15 ambassadeurs au Conseil national pour la transition. Si vous avez 3 représentants parmi les 15, ils ne sont pas là pour votre parti mais pour la classe politique rassemblée’’, indique Dr Ousmane Doré.

Aux dires du président du Mouvement national pour le développement, des critères ont été élaborés pour départager les partis politiques parmi lesquels figure le poids électoral. Il note qu’il ‘’y a des partis qui sont là juste avec des agréments et qui n’ont jamais été sur le terrain’’.

Ensuite, pour le choix des représentants des partis politiques, ‘’il y a le critère de compétence et de profils. Si votre parti désigné et que vous nous envoyez le CV des personnes qui ne répondent pas aux profils, on peut vous dire de les changer. Le travail que le ministre de l’administration du territoire veut faire en aval, nous le faisons en amont’’, précise-t-il.

Inégalité entre les partis politiques…

‘’Il est quasiment impossible de mettre tous les partis sur le même pied d’égalité. Si les partis se valent, comment leur donner 15 places ? Il y a quand même des moyens pour faire la différenciation. Juridiquement parlant, les partis sont tous égaux, mais il y a des partis qui ne participent à la vie politique comme ça se doit’’, rappelle l’ancien ministre des Finances.

‘’Le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG, il est connu qu’ils ont la part du lion avec une forte représentation. Sur la base d’un calcul qui prendrait la pondération, peut-être, ils peuvent se tailler tout’’, souligne-t-il.

Cependant, note-t-il, ‘’il y a d’autres critères qu’il faut mettre en jeu. Nous voulons une classe politique qui se rassemble. Il peut y avoir des partis qui n’ont pas peut-être le poids qu’il faut mais qui peuvent avoir une certaine représentativité’’.

C’est pourquoi, confie-t-il à Djoma TV, ‘’j’ai été dans les différents états-majors pour expliquer la proposition de la médiation qui va faire l’objet d’une discussion en plénière avant d’être validée’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuine.Info

00224 622 989 711/[email protected]

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap