À l’Assemblée nationale, les députés ont voté cet après-midi une résolution relative aux coordinations régionales et assimilées en République de Guinée. La résolution a été votée par l’écrasante majorité des députés contre seulement quatre abstinences.

Pour les députés, il s’agit là d’un départ pour amener à dissoudre ces coordination. La résolution indique les coordinations  » ne sont pas des structures prévues par la loi et par conséquent sont informelles et se sont constituées par coptage et auto désignation  »  ;  « qu’elles sont devenues de plus en plus sources de tensions et de crises sociales à relents ethniques et régionales. »  Elle invite donc le chef de l’exécutif à s’affranchir de l’implication des coordinations régionales dans les affaires courantes de l’État, la formation du gouvernement et les nominations aux hautes fonctions administratives  » pour éviter de leur part toutes prises de position hégémoniques « .

Le vote de cette résolution est partie de  » l’inquiétude  » des députés face à la tournure qu’est en train de prendre l’existence de certaines organisations sociales en Guinée. Amadou Damaro Camara, le président de l’Assemblée nationale, n’a pas manqué de rappeler les 17 morts causées à Macenta à cause du conflit autour de la paternité de la ville.  Certains députés comme Oyé Béavogui du PDG-RDA ont exprimé le souhait de la dissolution de ces coordinations.

Ci-dessous la résolution