Oyé Guilavogui : La promotion de la délinquance

1 week ago 18

Ancien milicien du PDG, ancien bagnard qui avait été accusé de détournement de fonds publics, Oyé Guilavogui travaillait à la Direction Nationale des Impôts. L’actuel PM, Ibrahima Kassory Fofana, était ministre des Finances. Qui l’avait poursuivi. Condamné à trois ans de taule. Séjour à la Maison Centrale de Conakry. Il y rencontre un autre détenu, politique celui-là, Alpha Condé. Amitiés. Oyé est libéré et y laisse Alpha mais ne l’oublie pas. Il lui rend visite régulièrement en taule et lui apporte un appui, financier notamment. In fine Alpha retrouve les courants d’air et le RPG accède au pouvoir. Reconnaissance.

On comprend pourquoi Oyé joue les enfants gâtés : «Je ne veux pas untel poste ministériel mais plutôt celui-là». Et le PRG se plie et offre à son bébé gâté ce qu’il veut ! La nomination d’un tel triste sire dans la Fonction Publique et de surcroit à la tête d’un Département ministériel révèle à la face des Guinéens et du monde la profondeur de la déchéance morale de l’Alpha gouvernance. Un véritable pied de nez au bon sens, à l’éthique, à la morale et à la loi, au gouverner autrement. Que sont devenues nos valeurs ? A quoi sert l’extrait du casier judiciaire ? Comment le RPG peut-il accepter une telle forfaiture ? Quel que soit son niveau d’ethnisation, le parti au pouvoir ne dispose-t-il pas de cadres supérieurs valables et intègres pour suppléer des bandits ?

Cela renforce davantage cette image d’Etat voyou qu’est la Guinée depuis l’avènement de ce monsieur Condé à la tête de notre pays ! Dans les rangs supérieurs de cette République RPG, des délinquants de toutes sortes, de tous poils. N’est-ce pas Malick Sankhon ? Il pique les sous de la CNSS, s’arrose en n’oubliant pas les caciques du RPG et … crée une milice. Et s’en vante. N’est-ce pas Naité, condamné à l’issue d’une décision de Justice à aller en prison qui, au lieu de se retrouver à l’abri des courants d’air du Tribunal, a été nommé ministre. Ministre en charge du Goudron en plein PNDES, il a eu l’amabilité d’exhiber sa villa avec piscine dans un quartier huppé de Conakry, la capitale sans eau ! Pour le bitumage des routes, revenez demain !

Et que dire d’Ibrahima Keira, l’homme des rails de Conakry à Kankan que le PRG avait nommé ministre de la Sécurité. Ou de Philan Traoré, le filou de Dabola, de Kankama, de Konindou et de Mamou ? Il a bâti et équipé son hôtel à Kouroussa à partir des vols dénoncés par la presse. Et qu’on a continué à élever dans la hiérarchie de l’Administration publique. Et aujourd’hui, il nage en plein dans les mines. Surtout les grises. Les exemples sont légion…

Bah Mamadou Lamine

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap