Ouverture des frontières : l'Accord de coopération militaire Guinée-Sénégal ratifié…

2 weeks ago 23

CONAKRY- Ça y est ! L'accord de coopération militaire et technique signé le 19 juin dernier à Accra, entre la Guinée et le Sénégal, a été ratifié ce dimanche 4 juillet 2021, dans l'après-midi, par l'Assemblée Nationale lors d'une plénière, en présence du ministre d'Etat en charge de Défense Nationale, Dr Mohamed Diané. Sans surprise, le texte a été voté à l'unanimité des députés présents à l'hémicycle après une séance de débats de plusieurs heures. L'adoption de cet accord balise le chemin de la réouverture des frontières entre la Guinée et le Sénégal.

Que dit l'Accord voté ?  

Le texte ratifié est composé de 25 articles et structuré comme suit :

Les articles 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 rappellent les obligations de chaque partie dans le cadre de la formation et du recyclage, la non-utilisation du territoire de l'une des parties contre les intérêts de l'autre, la lutte contre le terrorisme, la lutte contre la criminalité transfrontalière et la sécurisation des frontières communes.

L'article 8 du texte prévoit le règlement pacifique des différends alors que les articles 9 et 10 portent respectivement sur l'assistance technique et le soutien logistique. L'article 11 pose les principes du transit de matériel et des équipements militaires.

Les articles 12, 13, 14, 15, 16 et 17 encadrent les échanges de délégations et d'exercices conjoints, la rencontre entre les commandants de zone et de légion de gendarmerie, l'utilisation des espaces terrestres, aériens, maritimes et fluviaux, l'échange, la protection des renseignements, de la compétence juridictionnelle suite à une interaction pénale et l'établissement de liaison de communication.

Les articles 18, 19, 20, 21, 22 et 23 déterminent les dispositions financières suite aux visites des accueils, à la prise en charge sanitaire des stagiaires, aux cas de décès, à la mise en œuvre  et au suivi de la présente coopération, à la protection de renseignements, aux mécanismes de règlement des différends. En fin, les articles 24 et 25 établissent l'entrée en vigueur de  l'Accord, l'amendement et la dénonciation du présent instrument juridique.

Depuis l'hémicycle, Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap