Ousmane Gaoual sur la mort de Sadiba Koulibaly : « s’il y a des doutes, la famille a toute la légitimité d’aller devant les juridictions pour… »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Le décès et les obsèques de Sadiba Koulibaly ont suscité assez de commentaires au sein de l’opinion. Interrogé sur l’attitude du gouvernement lors des funérailles de l’ex chef d’état major général des armées, Ousmane Gaoual Diallo admet que la remise du corps de Sadiba Koulibaly à sa famille n’obéit qu’à une logique.

Pour le porte-parole du gouvernement, il est légitime de remettre le corps de Sadiba Koulibaly à sa famille puisque ce dernier est décédé en étant civil.

« Il n’y a pas eu une déclaration officielle du gouvernement mais, dire qu’aucun membre ne l’a fait, ce n’est pas du tout de la réalité. Je pense qu’il faut éviter de faire ça. Et la responsabilité aussi des médias, ce n’est pas que de faire de la surenchère. Vous savez, quand il est question de dire est-ce qu’on rend le corps, ou pas, de façon générale, si vous avez des parents qui sont par exemple, dans les forces de défense et de sécurité, vous savez que quand un militaire meurt, ce sont eux qui s’occupent de tout le processus jusqu’à l’enterrement. Le cas spécifique du général, il était déjà radié de l’armée, donc, on a restitué le corps à la famille >>, a expliqué Ousmane Gaoual avant d’ajouter: << Je pense que s’il y a des doutes, la famille a toute la légitimité d’aller devant les juridictions pour que les doutes soient levés. Jusqu’à preuve de contraire, la famille n’a montré aucun doute là-dessus. N’entretenons pas, nous, la rumeur. Ce que la famille a reçu, vous avez vu ce qui s’est passé à l’occasion de l’enterrement (…) », a laissé entendre le porte parole du gouvernement.

D’ailleurs, Ousmane Gaoual Diallo souligne que la famille est mieux placée pour plus d’informations.

« Laissez d’ailleurs la famille gérer ça avec toute responsabilité. Je pense que si elle a des problèmes d’accéder aux informations qu’elle souhaite, elle peut aussi s’exprimer à travers les médias ou à travers les juridictions », a-t-il déclaré.

Mayi Cissé 

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap