Ousmane Gaoual : « il n’y aura pas de congrès à l’UFDG sans nous. S’ils organisent un Congrès, on le fera aussi »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Exclu du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo depuis sa nomination dans le gouvernement de transition, Ousmane Gaoual Diallo ne cache plus son ambition de détrôner le leader de l’UFDG.

En conférence de presse, ce vendredi, 5 juillet 2025, le ministre en charge des transports et porte-parole du gouvernement a réitéré qu’il est candidat au prochain congrès de l’UFDG dont il sortira victorieux, à l’en croire.

« Il est légitime pour M. Cellou Dalein Diallo de prétendre qu’il peut encore diriger le parti (UFDG), mais le même droit qui lui est reconnu par les textes, doit être reconnu à tout un chacun d’entre nous. Ce que je demande, c’est d’aller au congrès. Comme c’est l’instance qui doit faire la décision, qu’on se soumette à cet exercice là à l’interne. Je ne demande pas autre chose, je dis simplement que je suis candidat et je vais gagner. Si on veut le savoir, allons-y au congrès. Parce que c’est plus simple de questionner les responsables et militants que de s’arcbouter derrière en disant tel est exclu ou non. C’est une fuite en avant. Quand vous perdez votre mandat, vous n’avez plus la légitimité, ni la légalité pour acter au nom du précédent mandat. C’est un principe démocratique de base. Ce n’est pas parce que vous êtes président de fait que vous pouvez continuer à poser des actes. Si on fait le parallèle avec le Sénégal, ils ont tout fait pour que l’élection intervienne avant la fin du mandat légal du président parce que sinon, ça allait pousser le pays vers une transition. C’est une première chose. Mais tout ça n’est pas observé. Je ferai une communication spécifique sur ça dans les prochains jours. Mais ce qui est clair, nous sommes confiants, nous travaillons et nous sommes convaincus que le Congrès va statuer en notre faveur. Et il n’y aura pas de congrès sans nous. S’ils organisent un Congrès, on le fera aussi. De ce point de vue, nous n’avons aucun problème. Le CERAG travaille sereinement. Ils ont leur club de campagne, nous avons le nôtre, on espère qu’il y aura un vote dans des urnes transparentes. Il n’y a que 1000 électeurs, et on fera ça au Palais inchaAllah », a-t-il laissé entendre.

Saidou Barry

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap