Ossature du gouvernement de transition : « c’est déjà un pas en avant » (Badiko)

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Après la nomination de Mohamed Béavogui à la primature, le schéma de l’équipe gouvernementale, dont il doit diriger est dorénavant connu.

Sur le document publié par les nouvelles autorités, c’est seulement 25 départements et deux (2) secrétariats généraux qui sont mentionnés en lieu et place d’une trentaine de ministères, sous le régime Condé.

Une bonne nouvelle pour le président du parti UFD. Mamadou Bah Badiko pense que cette structuration du gouvernement de transition marque un bon départ, même s’il y a du pain sur la planche.

« Nous avons toujours dénoncé les gouvernements pléthoriques de l’ancien président, c’était le partage de la bouffe à ses alliés du parti-État, politico-ethnique, des dizaines de ministres conseillers à la présidence. Là, c’est un très bon pas dans la bonne direction le fait de revenir à 25. C’est déjà un pas en avant, mais le jour où on arrivera aux réformes fondamentales que nous préconisons, on n’aura plus besoin de plus de 16 ministères. Par exemple on ne comprend pas pourquoi on n’a pas réunifié l’administration du territoire et la sécurité, pour faire un ministère de l’intérieur et de la sécurité, comme ce qu’on avait eu avant. Puis qu’aujourd’hui, on n’a pas sur le plan intérieur à notre connaissance un défi sécuritaire tel où il y a besoin d’un appareil répressif, comme ce que nous avons connu à l’époque de l’ancien président. Fondamentalement, il faut qu’on arrive à soulager le pays et la population des fardeaux insoutenables d’un appareil d’Etat surdimensionné, budgétivore, inutile », a-t-il invité dans un entretien accordé à notre rédaction, ce samedi 09 octobre 2021.

Hadja Kadé Barry

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap