Opinion : Guinée, le pays où les espoirs s’estompent brusquement ! (Par Thierno Oumar Diawara)

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

C’est un secret de polichinelle. Chaque avènement de nouveaux dirigeants à la magistrature suprême de la République de Guinée, suscite de grands espoirs au sein de la population, au point que certains citoyens n’hésitent point à créer spontanément des mouvements de soutien et d’adhésion aux « actions » annoncées. Malheureusement, ces espoirs n’ont qu’une courte durée. Car les nouveaux, marchant exactement sur les traces des anciens, épousent très vite des discours populistes dans le seul but de s’installer avant de montrer leur vraie identité à ceux-là qui les ont soutenus ou applaudit. Grosse déception n’est-ce pas ?

Le CNDD (comité national de la démocratie pour le développement) dirigé respectivement par le capitaine Moussa Dadis Camara et le général Sékouba Konaté entre 2009 et 2010 ; le RPG Arc-en-ciel de l’opposant historique professeur Alpha Condé, renversé par un coup d’État le 05 septembre 2021 sont de parfaites illustrations en cela. Aux dires des observateurs, nos dirigeants ont une fâcheuse tendance à s’entourer d’opportunistes, de vendeurs d’illusions qui ne défendent que leurs intérêts égoïstes au détriment de l’intérêt national. Et cette situation déplorable tend à s’institutionnaliser, si ce n’est déjà le cas, au grand dam des Guinéens qui ne savent plus à quel dirigeant faire confiance.

Le CNRD du colonel Mamadi Doumbouya décevra -t-il ou respectera-t-il ses engagements vis-à-vis des milliers de Guinéens qui ont favorablement accueilli son avènement aux affaires le 05 septembre 2021 ? A cette allure où vont les choses, l’espoir est mince même si rien n’est perdu pour rehausser la pente. Surtout avec les sorties orageuses auxquelles nous avons assisté ces dernières heures contre le présidenten exercice de la conférence des Chefs d’État de la CEDEAO, Umaru Sissoco Embalô.Pourtant, nous pouvons encore espérer le miracle. Le CNRD regorgeant de patriotes, pourrait bien répondre aux attentes de ces milliers de Guinéens qui souffrent en payant les frais de la mal gouvernance de leurs dirigeants : la corruption règne en maître dans le pays.

Mais cela relèvera vraiment du miracle. Car, en l’état, on a l’impression que ceux qui dénonçaient cette pratique hier, une fois aux affaires aujourd’hui, s’en fichent éperdument. Et c’est exactement ce dont souffrent la Guinée et les Guinéens. D’où la nécessité pour le colonel Doumbouya d’assainir son entourage ou du moins ses équipes. Il y va dans l’intérêt de ses compatriotes, par ricochet, celui du CNRD qui aura mérité la confiance que le peuple a placée en lui.

Thierno Oumar Diawara –Journaliste –[email protected]

Thierno Oumar Diawara

Journaliste – Ancien rédacteur en chef adjoint de Nostalgie Guinée

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap