Opinion : « C'est quoi le projet du CNRD ? La majorité clairvoyante vous a à l'œil. » par Abdoul Ghadiri Sow

2 months ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Un nouveau jour est un défi de plus, une occasion favorable pour commencer et un privilège de continuer à se battre pour des rêves. 


En application du décret du Président CONTÉ, des ministres cités devant la CRIEF pour des présumés crimes économiques. Est-ce qu'un décret du CNRD, des putschistes est plus qu'un décret du Président CONTÉ, élu légal et légitime ? 


Au même moment, on laisse Alpha CONDÉ libre, le premier témoin des crimes de sang en liberté qui est aussi révélé de tous pour être l'un des plus grand fossoyeur de tous les temps de notre économie avec son triste bilan de crimes de sang pendant plus d'une décennie ; les rapports sont dans les tiroirs sans examen ni jugement. Par exemple où sont les 200 milliards du NabayaGate ? 


Les principes de Nuremberg en Allemagne en 1950 forment trois catégories de crimes de droit international : Crime de guerre, Crime contre la paix, Crime contre l'humanité. 

Mais, il est évident et clair aujourd'hui que le CNRD affiche presqu'une volonté de protéger les dignitaires avec des centaines de jeunes tués pendant l'ancien régime d'Alpha Condé, à l'allure où la Guinée va de mal en pire . Pourtant, à la prise du pouvoir le 05 septembre 2021, par le CNRD, dans ses premières déclarations, le colonel Mamadi Doumbouya, a annoncé : " la justice sera la boussole qui orientera chaque citoyen ". une phrase imprimée à l'époque dans la mémoire des Guinéens comme une promesse. 


Devant la presse nationale et internationale, les présidents Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré ont expliqué des idées claires et détaillé comment ils ont acquis leurs domaines (leurs résidences privées). Les Guinéens doivent faire la différence entre un domaine public qui appartient à l'État et un domaine privé cédé par l'État à un citoyen en toute légalité en la matière. 


L'État avait cédé ces domaines privés et les acquéreurs les ont achetés de leurs propres moyens. Une fois que l'Etat vend un domaine, tout citoyen peut l'acheter. 


Restons motivés, vigilants et déterminés à faire de notre pays, un État de droit et de démocratie réels et non un pays aux humeurs d'individus qui ne pensent qu'à leurs intérêts. 


Parle-t-on encore de refondation, de réconciliation et d'unité ? Que reproche-t-on aux régimes précédents ? allons-nous enfin connaître la durée de cette transition pour un retour à l'ordre constitutionnel comme au Burkina Faso ?

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens 


Abdoul Ghadiri Sow

journaliste

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap