Nouvel an : Après les vœux des présidents, ceux des présidés

2 weeks ago 21

Il faut forcément faire partie de la liste des petits Mamadou (et Bineta) pour voir ses vœux de nouvel an 2021 figurer sur cette publication. Ceux des auteurs qui seront surpris d’y voir leur nom sans avoir été avertis voudront envoyer leur lettre de protestation le 30 février 2021 à l’adresse habituelle. Délai  de vigueur !

Tirer les leçons

Jeudi 31 décembre 2020. 22H. Un plat de fonio au poulet du pays repose dans mon ventre depuis une bonne demi-heure. Un bâillement irrépressible me pousse tout droit au lit. Je tire 2021 les draps. Dehors, Conakry s’apprête à réveillonner dans une ambiance tragicomique. J’ai dormi comme un loir anglais. Cette année, je n’avais pas le cœur à la fête. Comme beaucoup. Les meurtrissures de 2020 n’ont pas fini de cicatriser. 2020 aura été un désastre pour le monde entier, pour la Guinée, pour moi. Annus horribilis donc !

Mais ce n’est point une raison de blâmer ceux qui ont fait la fête. C’est une belle manière pour eux d’accueillir l’année naissante. C’est même une preuve de résilience. Directement ou indirectement, les effets néfastes de la pandémie qui étrille la Terre n’ont épargné personne.

Le plus important pour nous, c’est de tirer les leçons de nos malheurs. 2020 nous aura appris que l’essentiel dans cette vie éphémère c’est moins le matériel, les privilèges que l’amour, la solidarité, l’humanité. Un petit virus invisible nous a remis à notre place et nous a montré nos limites d’humains vaniteux.

J’ai personnellement appris que ceux qui vous aiment et vous veulent du bien ne sont pas forcément ceux que vous côtoyez tous les jours. Certains «amis» se promènent avec un poignard aiguisé attendant patiemment que vous tourniez le dos pour vous le planter.  Méfiance.

Heureusement 2021 arrive avec un espoir, celui des vaccins contre le Covid-19. J’espère que grâce à eux, nous aurons une année plus normale avec moins de malades, moins de morts, moins de restrictions de nos libertés de déplacement et de vie ordinaire tout court.

J’espère également que le vaccin contre la haine et le rejet de l’autre sera inoculé à tous : l’amour du prochain. On peut s’aimer malgré nos différences. Puisque l’on vit un peu et on meurt pour toujours. Ensemble, détestons la haine. Bonne année à toutes et à tous ! Je vous souhaite le meilleur de ce qui vous vous souhaitez.

Alimou Sow

Violences tous azimuts

2020 a été une année violente pour la Guinée dans tous les domaines. Les guinéens et guinéennes ont subi une violence morale, politique, sociale, sanitaire, judicaire, démocratique, et économique sans précèdent. Nous ne pouvons pas nous réjouir comme les autres peuples, nous ne le méritons pas par rapport à nos martyrs.

Diaby

Entre manipulation et piétinement

L’année 2020 aura été celle de la manipulation, de l’interprétation et du piétinement de nos droits dans tous les sens et même à contre-sens !  Voilà maintenant qu’elle tire sa révérence et avec elle, ses maux qui ne laissent point de place aux réjouissances d’usage en pareille période de l’année.

En effet, comment festoyer lorsque nous avons conscience que la Guinée, notre navire collectif, est en naufrage, sans boussole, naviguant en pleine crise de folie ? Comment rigoler et banqueter alors que nos frères de combat se meurent dans les geôles de l’enfer ? La mémoire de ces vies volées, ces victimes amputées et ces cœurs blessés par le deuil et la perte de biens, issus de l’œuvre des forces maléfiques d’un homme et de son système, animés de cupidité et faisant sacrifice des Guinéens, m’émeut, m’attriste et me révolte !

Je compatis à la douleur de tous ces affligés dont le seul tort est celui d’avoir raison; raison de combattre la violation de la Constitution, l’injustice et la barbarie ! Je salue le courage et la détermination de ceux qui, malgré l’opprobre à eux infligé, restent vaillants, animés d’humanisme et ayant à cœur l’émancipation des Guinéens et de la Nation qu’ils constituent.

L’axe central de notre émancipation collective demeure celui du combat populaire, seule réponse qui vaille contre l’arbitraire et la dictature. Le retour à la raison viendra de la conscientisation de notre population, du haut degré de dangerosité intérieure et extérieure auquel elle est exposée, et que même notre pyromane en chef ne saura peut-être point éteindre, pour lui en épargner des effets ! L’année 2021 s’entamera donc pour notre peuple, avec l’obligation urgente de penser, car «seule la pensée peut accomplir l’indispensable révolution des esprits et libérer le génie embastillé de nos peuples » (Maurice Kamto – L’urgence de la pensée). Que l’année 2021 panse nos plaies et nous fortifie de courage et de détermination dans notre quête de bien-être collectif, seule véritable expression de notre humanité. À vous mes très chers compatriotes, je souhaite mes vœux de santé, bonheur et prospérité.

Aminata Barry

Excellente année 2021 à toutes et à tous !
Que les gouvernants aient pitié des gouvernés ;
Que les riches aient pitié des pauvres ;
Que les chefs aient pitié des subalternes ;  
Que les guinéennes et guinéens donnent un vrai sens à la nation ;
Que la République de Guinée soit celle de nos espérances !

Mory Kaba

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap