Nouveau rebondissement dans l’affaire UFDG vs Madifing Diané : la comparution du Dr Oussou exigée

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le dossier opposant l’ancien ministre de la Sécurité Madifing Diané et le parti de Cellou Dalein Diallo s’est poursuivi ce jeudi 16 mai 2024 au tribunal de première instance de Mafanco. Dès le début de l’audience de ce jeudi 16 mai, les avocats de la défense ont exigé la présence de Dr Fodé Oussou Fofana, l’un des vice-présidents du parti UFDG. Une demande qui a reçu une réponse favorable du juge.

Ils ont ensuite soulevé des exceptions relatives à la citation de la partie civile. De fait, dans la citation directe que l’UFDG a formulée contre Madifing, il a été demandé à la juge de statuer sur la violation de l’article 28 de la Constitution de 2010. D’après les avocats de la défense, un juge pénal n’est pas compétent pour statuer sur des cas de violation d’une Constitution. Sur ce, ils ont soulevé un le moyen de fin de non-recevoir. « Cette affaire n’est plus du ressort du tribunal de première instance de Mafanco. Nous demandons à ce que ce dossier soit renvoyé à la Cour suprême. Cette cour nous dira si l’article 28 de la constitution a été violé ou pas. La Cour suprême nous guidera », a sollicité Me Sekou Ké Touré, l’un des avocats de la défense. 

En réplique à ces propos, Me Salifou Beavogui a déclaré que l’audience ne porte pas sur la lecture des lois. « Nous ne sommes pas là pour discuter d’une quelconque loi, nous sommes là pour donner l’occasion au prévenu de nous dire comment l’UFDG a fabriqué des machines et tout. Il faut qu’il s’explique, l’histoire a besoin de sa version », a dit l’avocat de l’UFDG.

 Pour sa part, le représentant du ministère public a suggéré que cette affaire soit renvoyée à une date ultérieure pour que la défense se familiarise avec les conclusions. « Cette affaire ira jusqu’au bout et la vérité triomphera. Je comprends l’avocat de l’UFDG qui veut aller au fond de cette histoire. C’est pourquoi je voudrais demander que cette affaire soit renvoyée pour que la défense se familiarise avec les conclusions qu’ils disent avoir reçu ce matin », a suggéré le parquetier. L’affaire a donc été renvoyée au 30 mai 2024 pour la suite des débats, mais aussi pour la comparution de Fodé Oussou Fofana de l’UFDG.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap