Négociations tripartites : des syndicalistes claquent la porte 

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

La libération du camarade Sékou Jamal Pendessa est un préalable pour l’ouverture des négociations

Ce lundi 12 février au siège du Conseil National du Dialogue Social (CNDS) à Donka, les négociations tripartites entre Gouvernement-Syndicat-Patronat autour de la libération du secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée (SPPG), Sékou Jamal Pendessa, ont très mal débuté.  Dans la salle, le président du Mouvement Syndical Guinéen (MSG), Amoudou Diallo, a déclaré que libération du camarade Sékou Jamal Pendessa soit un point de préalable avant d’ouvrir les négociations. 

Pour sa part, le président du CNDS, Dr Alia Camara, n’est pas allé dans ce sens. Il veut que toutes les préoccupations soient débattues.

Une situation qui a amené le secrétaire général de la FESATEL et par ailleurs président de la commission syndicale des négociations, Abdoulaye Barry et Michel Pépé Balamou, secrétaire général du Syndicat National de l’Education (SNE), David Papingo et autres à claquer la porte des négociations.

« La libération du camarade Sékou Jamal Pendessa est un préalable pour l’ouverture des négociations. Nous ne pouvons entamé rien tant que notre camarade est en prison« , a-t-il expliqué.

Articles similaires

Correspondant à Conakry, Guinée

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap