Naufrage meurtrier à Kanfarandé : Ce qui s'est réellement passé…

2 weeks ago 30

BOKE-Un naufrage a coûté la vie à 15 personnes dans la nuit du dimanche à lundi 29 Mars 2021 à Koukouba, l'un des 15 districts de la commune rurale de Kanfarande, située à 45 kilomètres de Boké. Ce drame a eu lieu au environ de 2 heures du matin. Que s'est-il passé ? Explications.

KOUKOUBA est une localité située à 20 kilomètres de la sous-préfecture de Kanfarandé. Les victimes du naufrage se rendaient à BOFFADAR, un village voisin pour une cérémonie de mariage. Le sous-préfet de Kanfarandé que nous avons interrogé explique les circonstances du drame.

« C’est à 4h du matin que j’ai été informé par un de mes citoyens qu’il y a eu un naufrage à Koukouba précisément à FILITAGUI. Etant informé de la situation, le maire aussi m’appelé. Ne sachant pas le nombre des victimes nous nous sommes rendus sur les lieux le matin. Une fois arrivé, nous avons trouvé qu’ils ont repêché 14 corps. Une personne était portée disparue. Il s’agit de IBRAHIMA CAMARA appelé par les uns FOTE, chef secteur de FILITAGUI. Il était le plus âgé du groupe (72 ans). Parmi les victimes, il y avait 5 hommes, 8 femmes et une petite fille de 9 ans dont les parents ont préféré l’envoyer au village pour son enterrement. J’ai aussitôt demandé au commissaire d’auditionner le capitaine de la barque nommé ABOUBACAR SOUMAH qui fait partie des capitaines de la société KIKA PECHE, il a la barque numéro 3 », explique le sous-préfet de Kanfarandé.  

Et d'ajouter : "Il se sont embarqués la nuit au petit port de FILITAGUI à 21h pour aller assister à un mariage à BOFFADAR. Avec le mouvement du vent, il y avait assez de vagues. Arrivée à l’embouchure de la haute mer, il y a eu une première vague qui s'est déferlée sur eux. Les passagers se sont tous levés d'un côté. Le capitaine les a sommés de rester tranquilles lorsqu'il y a des vagues. Entretemps, il y a eu une deuxième vague. Tout le groupe s’est encore levé de nouveau et la barque s’est renversée. Sur les 36 passagers, il n'y a seulement deux qui sont du haut de 30 ans.  Tout le reste était des mineurs. Après avoir examiné les rescapées, on a dénombré 8 personnes qui ont été grièvement blessées au visage par les coups de la barque. Les 14 morts ont été enterrés au port de KOUKOUBA », a précisé SANAMOUDOU CAMARA premier responsables de la sous-préfecture de KANFARANDE.

Lire aussi-Boké : Au moins 15 morts dans un naufrage à Kanfarandé…

De son côté, le premier vice maire de la commune rurale ajoute : « C’est à 4 heures du matin qu’on m’a appelé de KOUKOUBA concernant ce naufrage qui a eu lieu la nuit. La barque avait à son bord plus de 40 passagers. Ils sont allés jusqu’à mi-chemin, et ils ont trouvé que c’était impossible de continuer. Lorsqu’ils voulaient maintenant retourner au débarcadère, la barque s’est renversée.  

Pourtant il n’y a pas un district, ni un secteur qui n’a pas été doté des gilets de sauvetage. Après la survenue d’Ebola en 2014, tous les districts étaient dotés de gilets par l’Etat et les ONG. Nous prendrons toutes les dispositions. Les barques qui sont adaptées pour la pèche ne sont pas adaptées pour les transports. Donc, nous allons mettre fin à ce problème de surcharge et obliger le port des gilets », a dit ANSOUMANE LAZAR KEITA premier vice maire de la commune rurale KANFARANDE.

Le capitaine de la barque qui a fait naufrage est dans les mains des autorités de la sous-préfecture de Kanfarandé.    

Ourmar Sory Camara

Pour Africaguinee.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap