N’ZÉRÉKORÉ : après le lynchage d’un présumé voleur à la mairie, un garde communal agressé

2 weeks ago 25

Après le lynchage d’un présumé voleur de moto dans la cour de la mairie de N’Zérékoré, trois hommes cagoulés se sont attaqués à un garde communal posté devant l’enceinte de la mairie. Cette attaque survenue dans la soirée du jeudi 11 février serait-elle une réponse du berger à la bergère ? C’est la question que se posent de nombreux d’observateurs.

D’après le maire Moriba Albert Délamou qui était face à la presse ce vendredi 12 février, c’est aux environs de 21 heures, jeudi, que trois individus cagoulés se sont infiltrés dans la cour du Conseil communal. « Dans la nuit du jeudi aux environs de 21h, mon secrétaire général m’a alerté comme quoi, il y a trois malfrats cagoulés qui sont venus s’attaquer à un de nos gardes communaux qui était de service. Ils lui ont demandé de leur remettre la clé de la porte principale qu’ils veulent accéder. Vu sa réticence, ils se sont jetés sur lui. Comme on ne laisse pas les clés là-bas, dans cette lutte, l’un d’entre eux a dit : ‘Voilà, c’est ici qu’ils ont tué notre collègue, nous aussi on va te tuer’ », a relaté le maire de N’Zérekoré.

Et de poursuivre : « C’est ainsi qu’ils l’ont trimbalés au niveau du parking où ils l’ont ligoté et le bastonné en déchirant tous ses habits. Quand j’ai été informé, j’ai appelé la gendarmerie et la police pour venir en renfort. C’est ce qui a sauvé notre agent ».

Face à cette insécurité dans la ville, le maire de la commune urbaine de N’Zérékoré sollicite l’aide des autorités administratives et sécuritaires.

Aujourd’hui à N’Zérékoré, avec cette insécurité galopante, la population demande aux services de sécurité de se déployer dans la lutte contre les malfrats qui sèment la terreur dans la ville.

Niouma Lazare Kamano, N’Zérékoré pour Ledjely.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap