N’Zérékoré: après la dissolution du conseil communal, l’ex-maire sort du bois

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans un décret rendu public le week-end dernier, le conseil communal de N’Zérékoré a été dissous pour faute de « mauvaise gestion et de détournement ». Par ailleurs le ministre de la Justice, Garde des Sceaux vient d’instruire  le procureur général de la cour d’appel de Kankan de poursuivre le conseil communal dissous pour des faits présumés de détournement. Interrogé ce lundi, l’ex maire Moriba Albert Délamou dit avoir été surpris de la dissolution de son conseil communal avant de dire qu’il ne se reproche de rien.

« J’ai appris cette nouvelle comme toutes les autres communes qui ont vécu cette situation. Vous savez, depuis l’avènement de l’armée au pouvoir le 05 septembre 2021, c’est une transition que nous avons amorcée. Et qui parle de transition parle d’exception. Donc tout est possible dans cette exception. Ils ont dissous un gouvernement, ils ont dissous une assemblée nationale. Ils ont la libre tâche de dissoudre quel que soit le conseil. Donc, c’est dans ce cadre que notre conseil a été dissous. Seulement ça m’a surpris parce qu’il n’y avait pas de signe annonciateur qui pouvait dire que le conseil de N’Zérékoré devait être dissous. Le chef fait ce que Dieu lui commande et ce que Dieu fait, tout est bon », a indiqué Moriba Albert Délamou.

A cet effet, il fustige  le processus de la dissolution de son conseil qui, selon lui, n’a pas suivi la procédure normale. « Lorsqu’ils utilisent le terme sacrosaint, dire que le conseil est dissous pour mauvaise gestion et de détournement de deniers publics, ça me surprend. Lorsque vous constatez qu’il y a des détournements ou mauvaise gestion, il faut qu’à l’amont, il y ait une inspection financière pour dire oui, vous n’avez pas bien géré ça, vous avez fait ceci, vous avez fait cela. Mais nous n’avons jamais connu une inspection financière. Le terme de contrôle qui se fait, quand nous faisons notre gestion, la loi nous autorise de faire la session du conseil au cours de laquelle le comptable qui est le receveur fait la situation financière, le général fait la situation administrative. Cette situation financière est remontée au niveau de la tutelle et jusqu’au niveau de la cour des comptes qui vérifie si c’est bien fait ou si c’est mal fait. Et chaque fois que c’est parti, nous avons le quitus que c’est bien fait. C’est ce qui me surprend aujourd’hui. Je me dis que ça n’a pas son sens », estime Moriba Albert Delamou.

« Nous quittons la commune avec la tête haute. Le fondamental de tout ça, c’est la paix qu’on a pu instaurer à N’Zérékoré. On va se vanter de ça tout le temps. On a dit qu’il faut cultiver le bon vivre, l’acceptation des uns et des autres pour mieux vivre à N’Zérékoré », se réjouit-il.

Le maire déchu n’écarte cependant pas son éventuelle candidature aux prochaines élections communales.   « On était tout de suite avec les neuf (9) communautés. Elles nous ont félicités pour notre travail, Elles nous ont remerciés pour notre travail, Elles nous ont dit qu’elles sont à notre disposition pour toute éventualité élection qui va arriver. Maire aujourd’hui ou pas maire, nous sommes dans un régime de transition. Tout ce que nous souhaitons à Mamadi Doumbouya et son équipe, c’est d’avoir la chance que Dieu les accompagne de faire une transition paisible, acceptée, et des élections transparentes. Lorsque les élections sont transparentes ça va donner à la Guinée des institutions fortes. On n’a pas besoin d’hommes forts mais d’ institutions fortes.

Lorsqu’une commune ou une assemblée, un président civil sera démocratiquement élu après leur règle (transition), cette commune aura pour vocation peut être quatre (4) ou cinq (5) à sept (7) ans de mandat selon la constitution, personne ne va enlever ce conseil là-bas parce que c’est la loi qui le dit. Nous souhaitons que la transition se passe très bien et que Dieu merci, parce que nous avons la population derrière nous. Les neuf (9) communautés ont dit que si le CNRD avec son colonel Doumbouya à la tête finissait leur transition et qu’il y a élection, leur candidat c’est Moriba Albert Délamou. C’est ça notre fierté aujourd’hui », a dit Moriba Albert Délamou.

Articles similaires

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap