Mory Condé: « le Cnrd et le gouvernement se sont dits qu’il fallait ramener les élections dans la maison mère »

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Malgré la polémique suscitée par le décret modifiant le cadre organique du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, c’est désormais clair, l’organisation des élections et référendums a été confiée au MATD.

Le ministre Mory Condé l’a réitéré devant les acteurs politiques réunis dans un complexe hôtelier de la capitale.

Devant ces ténors du landerneau politique guinéen, Mory a tenté de justifier cette décision stratégique du CNRD et du gouvernement guinéen.

Lisez plutôt ce qu’il a dit aux acteurs politiques !

« Par rapport à l’organe de gestion des élections, nous avons présenté au peuple de Guinée le cadre organique du Ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation et de la décentralisation. Beaucoup ont exprimé leur étonnement. Mais ce qui reste clair dans tous les pays que nous prenons comme modèle, c’est le ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation qui est l’organe chargé de gérer les élections. C’est à la suite d’une crise de confiance entre les acteurs politiques qu’on est allé vers la Ceni…Avant le 5 septembre, le bâtiment qui abrite l’ancienne CENI était payée à 65 mille euros soit 650 millions Gnf par mois. Ce bâtiment appartient à des Guinéens qui ont occupé des hautes fonctions au sein de l’Administration publique. Quelque part, on crée des saignées financières au niveau de l’État pour assouvir des intérêts personnels. Lorsque j’ai demandé au président du Cnrd de me permettre de résilier le contrat de location du bâtiment abritant la Ceni, deux jours après, j’ai reçu la notification que le bailleur en question était prêt à ramener à 40 mille euros soit 400 millions. Entre le 5 et le 10 septembre, on a réussi à obtenir un rabais de 250 millions Gnf…Lorsque le décret me nommant ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, a été pris j’ai interpellé le secrétaire général de la CENI. Cette fois-ci, le coût de location est revenu à 250 millions Gnf. Lorsque je prends la question liée aux imprimés lors des élections, il y a plus de 11 sociétés qui ont les mêmes contrats pour faire le même travail dans les mêmes localités pour la CENI. La plus petite facture desdits contrats est de 1,6 millions USD. Je l’ai reçu, il y a 6 jours de DHL qu’une compagnie chinoise a postée pour réclamer son argent. On a 33 démembrements de la Ceni dans les 33 préfectures du pays. (…) Le contrat de location du siège du démembrement de la Ceni à Dalaba est de 76 millions Gnf par mois alors que tout le monde est unanime que le coût de location à Dalaba est relativement le plus bas dans tout le pays…En ce qui concerne le personnel, la CENI nous a présentés un effectif de 900 et quelques. Vous remarquerez que ces cadres de la CENI qui se font appeler des techniciens alors qu’ils sont tous des fonctionnaires du MATD, payés à la fonction publique et au même moment ils sont tous contractuels au niveau du ministère du Budget. Pour toutes ces raisons, le CNRD et le gouvernement se sont dits qu’il fallait à ramener les élections dans la maison mère et permettre aux politiciens d’être dans un comité de veille qui sera associé à toutes les étapes du processus électoral comme quand ils avaient leurs commissaires à la CENI »

Articles similaires

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap