Mohamed Diawara à la 27è conférence annuelle du Groupe Régional Africain de l’UIM : « seule la Justice peut libérer un État »

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

L’Association des Magistrats de Guinée (AMG), fidèle à sa mission et à son engagement dans le cadre de la protection des intérêts matériels et moraux des magistrats de Guinée à travers le partenariat et le réseautage solide, a pris part à la 27ème conférence annuelle du Groupe régional Africain de l’Union internationale des Magistrats, qui s’est tenue à Monrovia (Libéria), du 05 au 10 mai 2024.

L’AMG, membre du Groupe Régional Africain de l’Union Internationale des Magistrats (UIM), représentée par son Président Mohamed DIAWARA, accompagné de la secrétaire chargée des Affaires sociales, Madame Sylla Juliette MAMY, a honoré de sa présence parmi les 20 Associations de Magistrats d’Afrique, y compris quelques pays observateurs tels que le Ghana et la Sierra Leone.
Au cours de cet important événement, organisé par l’Association Nationale des juges du Libéria (the National Association Of Trial Judges Of Liberia) <<NATJL>>, les différents délégués dont ceux de l’Association des Magistrats de Guinée (AMG), ont eu le privilège d’être reçus par les plus hautes autorités du pays.
L’ouverture officielle de cette grande rencontre s’est tenue au Complexe Ministériel Congo Town, Liberia, avec les remarques spéciales de Son Excellence Joseph Nyumah Boakai. Sr. Président de la République du Libéria, placée sous la Présidence de Son Excellence Jérémah Kpan KOUNG, Vice-président, en présence de la Présidente de la Cour Suprême (Madame Nyene Gyapay Yuoh), ainsi que du Ministre de la Justice, du Procureur général du Corps diplomatique et consulaire, des professionnels de la Justice et Professeurs d’universités…
En plus du thème principal «Le Pouvoir Judiciaire à l’ère contemporaine: rendre la Justice à l’ère de l’information nouvelle », plusieurs thématiques ont été débattues telles que:
1- les relations entre les Juges et les Avocats-Une voie pour améliorer le Service public de la Justice.
2- L’émergence de l’Intelligence artificielle et ses impacts sur les Droits privés.
3- Explorer la technologie pour l’amélioration de l’accès à la Justice.
4- Réflexion sur les rôles des Tribunaux dans la lutte contre les abus de pouvoir de la Police.
5- Le rôle du Pouvoir judiciaire dans la Protection des personnes contre la discrimination.
6- L’art de la Magistrature, tenir les Juges responsables de leur Serment sacré.
7- Surveillance de l’isolement cellulaire des contraintes mécaniques et de leur impact dans les prisons.
8- Réflexion sur l’Indépendance judiciaire et la Justice pour tous dans un État démocratique.
9- Renforcer l’intégrité par des Actions positives, un moyen d’assurer un Pouvoir judicaire indépendant.
10- Salaires et avantages adéquats pour les Juges, leur impact sur un système judiciaire indépendant.
11- Le rôle des Médias dans le Renforcement de l’Indépendance du Pouvoir judiciaire.
12 – Le rôle du Pouvoir judiciaire dans l’Assurance d’une Supervision indépendante et cohérente des lieux de détention en Afrique.
13- Tenir compte des besoins des personnes handicapées dans les lieux de détention.
L’objectif de cette rencontre de haut niveau qui a réunie plusieurs grands Magistrats africains, professionnels de la Justice et Professeurs d’universités, était de poursuivre ce cadre d’échange d’expériences et de bonnes pratiques visant à promouvoir l’indépendance des Magistrats, la sauvegarde de l’indépendance du pouvoir judiciaire, condition essentielle à la fonction juridictionnelle et de la garantie des droits de l’homme et des libertés.
Au cours de la réunion du Groupe Africain de l’UIM, présidée par Madame Marcelle KOUASSI, Présidente du Groupe Régional Africain de l’Union Internationale des Magistrats, en présence du Secrétaire Général de l’UIM Giacomo Oberto, Mohamed DIAWARA, après avoir remercié vivement l’Association Nationale des juges du Libéria pour leur hospitalité, l’organisation et la réussite de l’évènement et présenté le rapport d’activités de l’AMG, a rappelé qu’en termes de Justice et de gouvernance, les Etats africains ont à peu près les mêmes réalités. A cet égard, pour pouvoir aisément créer les meilleures conditions de travail en faveur de la corporation, il a invité les Associations de Magistrats des Etats présents au respect de la légalité, au courage et à la persévérance.
Selon le Président DIAWARA, « seule la Justice peut libérer un État des difficultés en tout genre. A travers la Justice, on réussit facilement le développement
Socio-économique d’un État et sans cette Justice, aucun État où qu’il soit, ne peut se développer, a-t-il précisé. Donc, chaque Association de Magistrats, ici présente, pour le bien-être de nos peuples, doit œuvrer davantage pour la promotion, la protection et la sauvegarde de l’indépendance du pouvoir judicaire dans nos Etats respectifs. Légalement, seules les Associations de Magistrats peuvent avoir l’audace et la responsabilité de signaler les manquements et violations des textes relatifs au statut des juges ».
Il faut rappeler que l’Union Internationale des Magistrats a été fondée en 1953 à Salzbourg (Autriche). C’est une organisation internationale professionnelle apolitique ayant statut d’observateur au sein de l’Assemblée générale des Nations Unies. Elle regroupe non pas des individus, mais des Associations nationales de Magistrats. Elle est composée de 94 Associations présentes sur les cinq continents à travers le Groupe Régional Africain (20 pays), l’Association européenne des magistrats, le Groupe ibéro-américain et le Groupe asiatique, nord-américain et océanien.
En définitive, il faut noter que l’Association des Magistrats de Guinée sous le leadership de Mohamed Diawara n’est pas à sa première sortie car elle a activement pris part à plusieurs rencontres internationales telles que les conférences de Tunis (Tunisie), Tel Aviv (Israël), Bamako (Mali), d’Abidjan (Côte d’Ivoire), de Taipei (Taïwan)…. C’est pourquoi, l’AMG fait partie à date, des Associations de Magistrats les plus respectées en Afrique.
Pour honorer davantage la République de Guinée, l’Association des Magistrats de Guinée n’a plus qu’un défi à relever à savoir, organiser pour la première fois la réunion du Groupe Africain de l’Union Internationale des Magistrats.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap