Meurtre et violences à Dinguiraye: la Gendarmerie évalue les dégâts et exprime ses regrets 

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Suite aux violences enregistrées le 9 juin 2022 à Dinguiraye, le Haut-Commandement de la Gendarmerie nationale a sorti un communiqué dans la soirée du 9 juin, pour regretter les actes de vandalisme.

« C’est avec regret que le Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale et Direction de la Justice Militaire a appris le 08 juin 2022 le décès de Ousmane BÉRÉTÉ âgé de 22 ans environ à l’hôpital Préfectoral de Dinguiraye  des suites de blessures survenues à Témènèdougou, à environ 12 km de la commune urbaine, à proximité d’un poste de contrôle routier de la gendarmerie », a d’abord indiqué le Haut Commandement de la Gendarmerie, avant de regretter le vandalisme du siège de la Gendarmerie territoriale et le Commissariat central de Dinguiraye : « Le Haut Commandement de la Gendarmerie regrette également les actes de  vandalisme du siège de la compagnie de Gendarmerie Territoriale et du commissariat central de police de Dinguiraye, consécutifs à ce décès. Aussitôt la Brigade de Recherches de Kankan a été saisie pour élucider les circonstances réelles des faits. »

Sur le cas du décès du jeune Ousmane Bérété, la Haut Commandement rassure la famille de la victime qu’il « ne ménagera aucun effort pour apporter toute  la lumière autour de ces événements, pour que force reste à la loi. »

Lors des violences, deux véhicules, sept motos et certaines denrées alimentaires ont été brûlés à la compagnie de la gendarmerie alors qu’à la police, ce sont deux pick-up, plusieurs motos et des documents qui ont payé les frais de l’incendie du bâtiment. A cela on note la libération des détenus.

Sur le même sujet

Correspondant à Conakry, Guinée

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap