Me Sékou Fofana du collectif des avocats d’AGB2A SA s’insurge contre le comportement de ses confrères de SD Mining

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Print Friendly, PDF & Email

Alors que le département en charge des Mines et de la Géologie est saisi et serait en train de trouver des solutions idoines dans ce conflit qui oppose depuis quelques moments la société AGB2A à celle SD Mining, certains dont Me Mamadou Mouctar Diallo, un des avocats de SD Mining continuerait à faire des interventions dans les médias.

Ce, contrairement aux instructions du médiateur (Ministère des Mines) qui aurait demandé aux parties protagonistes de s’abstenir de toute déclaration dans les médias pour que des solutions tant recherchées soient enfin trouvées.

Ce jeudi 6 janvier 2022, Me Sékou Fofana du collectif des avocats de la société AGB2A a condamné cette sortie de son confrère qui, à l’en croire peut entraver les choses.

« Ça été une surprise désagréable pour nous de voir apparaitre sur le petit écran d’Espace TV, Me Mamadou Mouctar Diallo pour transporter cette affaire dont le Ministère des Mines et de la Géologie s’est déjà saisi, et a demandé à toutes les parties prenantes de se ressaisir de tout jusqu’à ce qu’une solution idoines soit trouvée en son sein. Il a dit que cette affaire, c’est le collectif des avocats. Mais sur le plateau de cette télévision, celui qui était à côté de lui n’était pas un avocat. Il y avait certes un avocat du nom d’Ibrahima Kalil Keita qui a été secrétaire général de l’Ordre des avocats et lui-même. Mais celui-là qui était à côté de lui, travaille dans son cabinet, mais il n’est pas avocat. Donc on a été désagréablement surpris par rapport à cela. Dans cette affaire sur laquelle même nous étions au responsables de ce département ont pris cette affaire au sérieux et ils cherchent à tout prix à trouver une solution à cette affaire. C’est pour raison ledit ministère a expliqué à toutes les parties et à leurs avocats présents à la réunion de ce matin, de se retenir vu l’importance du projet. Parce que la société AGB2A SA est la seule société minière guinéenne de droit guinéen dont la majorité des actions sont détenus par les guinéens. Et les autres partenaires ne veulent ça. Ils veulent avoir des guinéens comme coursiers. C’est pour cette raison, dans cette affaire, nous, nous avons privilégié les voies de négociation parce que c’est une affaire purement commerciale », dira-t-il entre autres.

Poursuivant, il dira qu’après tout, les différentes parties et leurs avocats ont été invités par le département des Mines. « Quand nous sommes venus, on nous a fait comprendre que les parties que nous sommes, devrons se retrouver pour faire une proposition concrète. Donc, nous nous sommes inscrits dans la dynamique de négociation sous la présidence du département des Mines et de la Géologie piloté par le secrétaire général, Mohamed Lamine Sy Savané. Ce qui est malheureux et triste dans cette affaire, c’est quand les nationaux se patent pour mettre une société minière en place, ce qui est d’ailleurs une première dans notre pays et qu’on voit des mains noires derrière l’affaire pour pouvoir torpiller tout ce travail accompli par des frustrations et humiliations, c’est inacceptable. Sinon, un ancien ministre des Mines et de la Géologie de pays (Ahmed Kanté) ne peut pas être interpellé arbitrairement et séquestré arbitrairement sous prétexte que c’est une garde-à-vue. C’est une violation, on ne peut pas ordonner les mesures de garde-à-vue sans informer le procureur de la république. D’ailleurs, le procureur général saisi, avait instruit le procureur de la république d’alors de demander au Haut Commandement de la Gendarmerie de se dessaisir de ce dossier à défaut de le transmettre en état. C’est ce qui fut fait. Mais jusqu’à présent, le Haut Commandement continue », affirme-t-il.

Youssouf Keita

+224 622285400     

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap