Me Jean Moussa Sovogui, avocat de Tiégboro: « il y a lieu de l’acquitter et d’ordonner qu’il soit libéré purement et simplement »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Les avocats constitués pour la défense du colonel Moussa Tiégboro Camara dans le procès des événements du 28 septembre 2009, par devant le Tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry se sont succédé lundi 03 juin 2024 pour défendre l’ex-secrétaire général à la présidence chargé des Services spéciaux, de la lutte contre la drogue et du crime organisé durant la gouvernance du CNDD et la décennie suivante, contre qui le ministre public a requis la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 30 ans.

Dans sa plaidoirie, Me Jean Moussa Sovogui a nié en bloc la culpabilité de son client qui est en détention depuis 20 mois environ dans la plus grande prison de la Guinée. « Si on vous demandait tout à l’heure de rendre votre décision sur siège s’il était le seul poursuivi, je vous connais pour ça, j’en suis convaincu que c’est aujourd’hui qu’il allait regagner sa famille mais il y en a d’autres. Monsieur le président, les infractions poursuivies n’étant pas établies à l’égard du colonel Moussa Tiégboro Camara, il y a lieu de l’acquitter et d’ordonner qu’il soit libéré purement et simplement s’il n’est est retenu ici pour une autre chose ».

Poursuivant, cet avocat interpelle la composition du tribunal en ces termes: « Monsieur le président et messieurs les assesseurs, l’histoire nous jugera tous, avocats, greffiers, magistrats, interprètes et journalistes. Vous avez entre les mains monsieur le président quelque chose de formidable, l’honneur de la justice et c’est Dieu qui a voulu que vous soyez là. Moi j’ai toujours confiance aux juges (…). J’ai confiance en vous monsieur le président et messieurs les assesseurs. Ne suivez pas ce parquet, je sais que vous exercez le métier le plus beau, vous jugez les hommes en votre âme et conscience. L’honneur de la république et de la justice est entre vos mains, défendez-le monsieur le président! Et vous ne pouvez le défendre qu’en acquittant purement et simplement le colonel Moussa Tiégboro Camara », a-t-il plaidé.

Mamadou Yaya Barry

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap