Matoto : plus de 29 mille candidats en lice pour l’examen d’entrée en 7e année

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

L’examen d’entrée en 7e année, session 2024, a été officiellement lancé ce lundi 10 juin sur toute l’étendue du territoire national.

created by InCollage

Dans la commune de Matoto, c’est le président de la délégation spéciale de ladite commune, Moussa Diallo, qui a procédé au lancement de la première épreuve à l’école primaire de Sangoyah.

Avant le lancement, le président de la délégation spéciale de Matoto a appelé les candidats à plus de courage et de sérieux.

« Je vous demande d’être très honnêtes. C’est-à-dire de ne pas tenter de tricher, de faire preuve d’abnégation, de courage et de sérieux. Parce que ce jour est important et représente beaucoup dans votre vie. La décision pour le futur de votre vie scolaire dépend de ce jour. Lisez d’abord les épreuves, ne vous pressez pas, lisez attentivement, comprenez les épreuves avant de répondre. Je vous encourage à être sérieux et à répondre comme si c’était un jour normal dans une composition normale », a-t-il déclaré.

Parlant des dispositions prises, le Directeur communal de l’Éducation de Matoto, Sekou Kaba, rassure quant au bon déroulement des examens dans sa juridiction.

« Les candidats sont déjà outillés, informés et prêts pour observer le mérite. Depuis l’arrivée du CNRD à sa tête, le général Mamadi Doumbouya, le ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire a réussi à moraliser et crédibiliser les examens nationaux. Les méritants seront proclamés admis et les non méritants vont reprendre la classe pour la session 2025. Les surveillants sont également sensibilisés et formés. Un surveillant, c’est juste être équitable et juste pour que la transparence existe dans les salles de classe. Depuis le 3 octobre, les examens ont été préparés et aujourd’hui, c’est la phase écrite. Vous constatez vous-même le sérieux qui caractérise cet examen. Il n’y aura aucune pagaille dans un centre d’examens à Matoto », a-t-il rassuré.

Parlan des statistiques, le DCE de Matoto a déclaré : « ils sont 27 862 candidats de l’enseignement général dont 14 730 filles à affronter le CEE de cette année. Au Franco-arabe, on a 1 314 dont 463 filles. Avec un total de 29 197 candidats répartis dans 62 centres dont 3 en enseignement franco-arabe et 59 en enseignement général. »

Pour cette première journée, les candidats vont affronter l’épreuve de rédaction suivie de celle de géographie.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap