Maltraitances infantiles à Mamou : deux fillettes ébouillantées par leurs parents

2 weeks ago 14

Le phénomène de violences sur les filles est récurrent à Mamou. Le dernier cas en date concerne une fillette de 9 ans qui a été brûlée à l’eau chaude.

Oumou Hawa Diallo, c’est le nom de cette victime, a été brûlée pour avoir touché au vernis à ongles de sa tutrice.

Le fait s’est produit au quartier Petel, dans la commune urbaine de Mamou le samedi 22 mai dernier. Ce n’est que le mardi que la sécurité a été alertée par le voisinage pendant que la fillette, gravement blessée, a été cachée dans la maison.

Rencontré, le Commandant de la brigade OPROGEM au commissariat central de police de Mamou apporte des précisions :  » la fille a été brûlée à la main par sa tutrice pour avoir voler 1000 gnf et pris son vernis à ongles. Pour ne plus toucher aux objets qui ne lui appartient pas, sa tante qui avait piqué une colère noire, a plongé la main de la fillette dans l’eau chaude qu’elle a préparé…« 

La présumée auteure a été interpellée et détenue au commissariat de Mamou. La victime Oumou Hawa Diallo est orpheline de père. Elle est originaire de Pilimini dans la préfecture de Labé.

Par ailleurs, la semaine dernière, pour avoir menti, une autre fillette a été brûlée à la joue par sa mère.

Faut-il souligner que depuis janvier 2021, la brigade OPROGEM de Mamou a traité plusieurs cas de violences basées sur le genre. «  Nous avons reçu 11 cas de viols, 4 cas de tentatives de viols, 2 cas d’enlèvements, 8 cas de grossesses non désirées, 12 cas d’abandons d’enfants, un cas de pédophilie et 6 cas de maltraitances« , a déclaré le commandant Alpha Bangoura de l’OPROGEM.

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap