Mali : Assimi Goïta déclaré président de la transition par la Cour Constitutionnelle

2 weeks ago 18

BAMAKO- Le colonel Assimi Goïta a été déclaré ce vendredi 28 mai, par la Cour Constitutionnelle, président de la Transition, au Mali. 

Dans un arrêt rendu vendredi dans la soirée,  la Cour Constitutionnelle a d'abord constaté la vacance de la Présidence de la Transition suite la démission de Monsieur Bah N'DAW. 

Elle a ensuite dit que le Vice-Président de la Transition exerce les fonctions, attributs et prérogatives de Président de la Transition pour conduire le processus de transition à son terme.

L'institution a aussi indiqué qu'à compter de la notification du présent arrêt, le Vice-président de la Transition porte le titre de Président de la Transition, Chef de l'Etat.

M. GOÏTA, tombeur d'Ibrahim Boubacar Keita,  renversé en août dernier par un coup d’État,  revient donc en force. Plus que jamais,  il est l'homme fort du Mali. 

Les civils sont définitivement écartés du pouvoir et de la conduite de la transition. Avant de reprendre les rênes du pays, Assimi Goïta a d'abord forcé Bah Ndaw et le premier ministre, à démissionner. 

Quelques jours plutôt,  il les avait fait arrêter dans la foulée de la nomination d'un Gouvernement mort-né. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase. 

Son coup de force a été uninanimement condamné par la communauté internationale. La France a brandi des menaces de sanctions alors l'union africaine et la CEDEAO ont dénoncé un coup d’État inacceptable. 

La nomination de Assimi Goïta intervient alors que la contestation anti français grandit au Mali. Ce vendredi,  des milliers de maliens ont manifesté à la place de l’indépendance à Bamako pour exprimer leur soutien à l'armée. Des discours anti français ont prononcé par certains manifestants. 

Africaguinee.com 

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap