MAKALE CAMARA : le CNRD « ne peut pas influencer la CEDEAO »

5 days ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Par LEDJELY.COMmercredi 21 septembre 2022 à 13:16mercredi 21 septembre 2022 à 13:45

Si d’aucuns pensent que la mise en place du cadre de dialogue inclusif par le colonel Mamadi Doumbouya est destinée à flouer la CEDEAO, ce n’est pas l’avis de Hadja Makalé Camara, présidente du parti Front pour l’alliance nationale (FAN). Et même si telle était l’intention cachée derrière le décret opportun du président de la Transition, l’ancienne ministre des Affaires étrangères estime que le subterfuge ne fonctionnera pas. Elle l’a dit ce mardi dans l’émission ‘’On refait le monde’’, sur Djoma médias.

Si à l’issue de son sommet de demain, la CEDEAO venait à adopter des sanctions contre la Guinée, cela ne surprendrait guère Hadja Makalé Camara. L’organisation sous-régionale ayant passé, selon elle, une année à « observer » les autorités guinéennes. Soulignant que la CEDEAO a son propre « calendrier », la présidente du FAN dit qu’il faut attendre des actes supplémentaires pour davantage se prononcer sur le cadre qui vient d’être créé.  « Nous attendrons de voir qu’est ce qui va sortir du sommet de la CEDEAO, parce que le cadre de dialogue, c’est vrai qu’il est énoncé dans un décret. Mais il n’est pas encore fonctionnel. Nous attendons
qu’il soit fonctionnel et qu’on voit le contenu pour pouvoir le
qualifier de correct ou pas
», affirme-t-elle.
Disant que Umaro Sissoco Embalo et ses homologues ont jusqu’ici fait montre de clémence à l’égard de la Guinée, la présidente du Front pour l’alliance nationale recommande que cette clémence ne soit surtout pas perçue comme le reflet d’une quelconque peur.  Elle engage plutôt les autorités guinéennes à s’atteler à « respecter les exigences de l’organisation par tous les moyens ». Elle pense néanmoins que des actes positifs comme celui de la mise en place de la CRIEF peuvent avoir plaidé en faveur de la Guinée.

Aliou Nasta

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap