LUTTE CONTRE LE COVID-19 EN GUINEE : vers une grève générale et illimitée du personnel médical ?

3 weeks ago 22

Après avoir été dissuadé de battre le pavé le 15 octobre dernier à l’issue d’une réunion qui a été convoquée la veille par le ministère de la Santé et l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), le collectif chargé de la riposte contre le coronavirus en Guinée compte descendre dans les rues le 2 novembre prochain. Joint au téléphone ce vendredi par nos confrères de Radio Espace au compte de l’émission Les Grandes Gueules, Dr Ibrahima Koréko Diallo, chargé de communication dudit collectif, menace également d’organiser une grève générale et illimitée à partir du 13 novembre 2020. A l’en croire, chacun d’entre eux devrait recevoir cinq millions de franc guinéens pour trois mois, c’est-à-dire de juillet à septembre 2020.

A l’entame de ses propos, il est revenu sur les circonstances de cette réclamation. « A la date du 23 juin, le Premier ministre, lors de la présentation de la phase 2 du Plan de riposte, avait promis des primes exceptionnelles à l’ensemble des personnels impliqués dans cette riposte. De nos jours, on a encore rien reçu. Beaucoup de démarches ont été effectuées, beaucoup de courriers ont été déposés à l’ANSS, au ministère de la Santé et à la Primature. Et récemment le Premier ministre était sorti dans les médias, expliquant que l’argent a été débloqué et remis aux responsables du secteur de la Santé », a-t-il expliqué.

Malgré les efforts consentis par le collectif, a-t-il poursuivi, « du mois de mars au mois octobre, on est passé de 0 cas à 11 926 avec un taux de mortalité très bas. A la date du 24 octobre, on n’avait que 71 décès. Donc pour moi, ce sont des statistiques qui sont satisfaisantes ; et c’est le moment et le cadre idéal pour permettre de remercier l’ensemble des personnels qui y sont impliqués, que ce soient les gardiens, les lavandiers, les infirmiers, les médecins… qui constituent aujourd’hui ce collectif ».

Pour finir, il a appelé à la mobilisation devant l’hôpital Donka. « On appelle tous les personnels qui sont impliqués dans la riposte, que ce soient des médecins, des hygiénistes, des laborantins, des gardiens, etc. Nous comptons aussi d’organiser une grève illimitée à partir du 13 novembre 2020. Durant cette grève, le minimum de service sera effectué sur le terrain, mais nous allons arrêter d’admettre de nouveaux patients, mais aussi aucun prélèvement ne sera effectué, pas de service d’assainissement », a-t-il prévenu.

Hawa Bah

Lire L Article En Entier