Lutte contre l’insécurité à Kankan : un dangereux gang démantelé par la gendarmerie

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité dans la région de Kankan, les agents de la Brigade de Recherches de la gendarmerie ont réussi à interpeller quatre individus, qui ont été présentés à la presse ce mardi 9 juillet 2024 dans les locaux dudit service.

Leurs arrestations font suite, selon les autorités judiciaires, à une attaque à main armée perpétrée dans la nuit du 30 juin 2024 aux environs de 21 heures. Les quatre présumés bandits armés sont accusés d’avoir attaqué une boutique de vente de téléphones dans le quartier Korialen.

Aussitôt alertées, les forces de défense et de sécurité ont arrêté Souleymane Doumbouya, alias ‘’Gbenko’’ à 23 heures, en possession de câbles de chargeurs téléphoniques. Les déclarations de ce dernier ont permis d’interpeller Soumaïla Kéita, alias ‘’Original’’ et Mohamed Traoré, alias ‘’Z-Mao’’, respectivement le 3 et le 4 juillet 2024.

Suivant toujours les déclarations, une perquisition a été menée au domicile de Mamadama Camara à Senkéfara, copine de Kerfalla Bangoura, alias ‘’Capo’’, actuellement en fuite, qui serait l’un des cerveaux de l’attaque.

« Au cours de cette perquisition, les objets suivants ont été découverts :

  • Une arme de guerre PM-AK 47
  • Deux chargeurs contenant quarante cartouches
  • Une moto de marque JIVE, de couleur rouge
  • Des câbles de chargeurs téléphoniques, tous provenant de la boutique cambriolée », a énuméré le commandant de la Brigade de Recherche, Alpha Boiro.

Poursuivant, il indique aussi que : «la suite de la procédure a permis d’interpeller Mamadama Camara le samedi 6 juillet 2024 aux environs de 13 heures dans le quartier Senkèfara, alors qu’elle s’apprêtait à rejoindre son copain Kerfalla Bangoura, alias ‘’Capo’’. »

Enfin, l’officier supérieur a invité les populations de Kankan à une franche collaboration afin de contribuer au démantèlement des malfaiteurs dans la région. Cela peut se fait, a-t-il précisé, à travers le numéro vert suivant 129 qui est ouvert 24/24.

Pour sa part, le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kankan, Marwane Baldé, assure que  ces quatre personnes mises en cause sont soupçonnées de ‘’participation à une association de malfaiteurs, vol à main armée, recel et complicité.’’

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap