Lounceny Nabé, Gouverneur de la BCRG : "Le franc guinéen se porte bien…"

1 week ago 31

CONAKRY-Alors que l’inflation oscille autour de 12.5% selon le Fonds Monétaire International (FMI), le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) rassure tout de même que la monnaie guinéenne se "porte bien".

Dr Lounceny Nabé a vanté ce lundi 31 Mai la "bonne santé" de la monnaie guinéenne qui, selon lui, se porte de mieux en mieux ces dix dernières années. « Le franc guinéen se porte bien… il y a une chance qu’elle se porte de mieux en mieux » a-t-il rassuré sur le plateau de RTG.

Il ajoute que la flexibilité du taux de change a été instituée pour faire en sorte que la politique de change soit une sorte d’amortisseur face au choc interne et externe.

"La flexibilité veut que nous nous alignions sur les évolutions de la situation économique nationale et internationale. C’est-à-dire qu’à tout moment, le coût du franc guinéen par rapport aux principales monnaies puissent être représentatif de ce que la monnaie vaut, en lien avec ce qui se passe dans l’économie. Et le pays a fait beaucoup de richesses. Nous avons réussi grâce à cette flexibilité à assurer une grande stabilité du taux de change.

Depuis 2011, l’écart entre les deux taux de marché officiel et le taux du bureau de change ne fait pas un pour cent (1%). Ça veut dire que les deux taux se confondent pratiquement…il arrive que le taux officiel soit un peu au-delà du taux des bureaux de change. L’unification du taux de change est aujourd’hui une vitalité, c’est bien, c’est un signe de la santé de la monnaie guinéenne », a déclaré le Gouverneur.

Quatre mois d'importation

« En fin avril dernier, nous avions un peu près de quatre mois d’importation. Ce qui signifie qu’on a des réserves de l’ordre d’un milliards cinq millions de dollars. Il faut rappeler qu’en 2011, ce chiffre était autour de deux semaines. On avait atteint ce chiffre à deux semaines d’importation. Aujourd’hui, on est près de quatre mois. Nous avons pour objectif, le renforcement des réserves de change pour qu’il y ait un matelas susceptible de nous aider à résister aux chocs de tout genre qui peuvent intervenir. C’est l’objectif de la Banque Centrale. Et pour cela, nous avons aussi le soutien de nos partenaires au développement », a expliqué Lounceny Nabé.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap