Lola : l’éleveur mis en cause réplique et accuse !

2 weeks ago 24

Après la manifestation pacifique  organisée mercredi dernier par les habitants de N’Zo, devant la mairie de Lola  contre la présence des  bœufs d’un éleveur du nom de Gouro,  dans leur localité, le mis en cause  El hadj Gouro Boly Diallo,  a réagi aux allégations  des habitants de N’Zo,  devant la presse, brandissant   des papiers signés et des éléments sonores des différentes rencontre avec les responsables du district de N’Zo, qui l’accusent d’installer illégalement des bœufs sur leurs domaines, a-t-on  appris sur place.

Interrogé par Guineenews, El hadj Gouro Boly Diallo a réfuté les accusations qui lui sont proférées par les habitants de N’Zo.

« Qu’ils soient au courant ou pas je ne suis pas Dieu pour connaître ça, parce que c’est leurs enfants qui sont venus me voir, qu’ils ont un terrain à N’zo où je pourrai envoyer mes bœufs. Je leur ai dit que moi je cherche la place pour mes bœufs nuit et jour parce que j’ai des bœufs et je ne suis ni agriculteur ni planteur, je ne prends jamais la terre de personne« , a-t-il souligné.

L’éleveur dit avoir envoyé en premier des moutons sans aucun problème. Puis des bœufs, et que c’est là que les difficultés ont commencé.

Le préfet de Lola lui aurait exigé le paiement  de 29 millions 4 40 milles francs guinéens pour le dédommagement des victimes des dégâts causés par son bétail.

Alors que lui avait pensé que cette somme allait lui permettre de bénéficier des pâturages de  janvier jusqu’au 31 mars.

Ce fut ensuite le tour du vice-président du district de N’Zo, un certain  Kola Bamba qui serait venu chez lui, pour  poser  cinq conditions à la présence des bœufs dans la localité. Il s’agissait d’acheter six paquets de tôles rouges, cinq tonnes de ciment, pour construire leur maison des jeunes, de donner deux bœufs, un mouton  et un sac de riz pour finir le problème au village.

Puis il lui a été demandé l’achat d’une moto de marque TVS  qui coûte à 12 millions 500 milles francs guinéens.

Tout ça a été fait. El Hadj Goundo  dit ne pas comprendre alors, qu’on vienne s’en prendre à lui.

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap