Les travailleurs de l’usine de ciment Daimont ciment exigent le départ de leur directeur général

1 month ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les travailleurs de l’usine de ciment Daimont ciment ont manifesté ce mercredi à la devanture de leur entreprise. Objectif, exiger de leur direction le paiement d’un mois d’arriéré de salaire, être pris au compte des mines et carrières, industrie chimique et assimilé et le départ de leur directeur général. Ils promettent de continuer le combat jusqu’à l’obtention d’un gain de cause.

C’était presque toutes les entités de l’usine Daimont ciment qui étaient mobilisés ce mercredi devant leur lieu de travail. Le non-paiement d’un mois d’arriéré de salaire et la non satisfaction de leur plateforme revendicative déposée il y’a plus d’une dizaine de jour est la cause fondamentale. Kaba Sékou est l’un des employés. « Nous sommes là comme des animaux. On nous traite comme des nègres. Ils disent que l’administration guinéenne est pourrie. Que nous ne pouvons rien contre eux » explique-t-il.

Diakhaby Habib est le secrétaire général du syndicat des travailleurs de Daimont ciment. Avant ce débrayage, il affirme que plusieurs démarches ont été effectuées. « On a fait un préavis de grève qu’on a déposé à l’inspection préfectorale de Dubréka, à notre centrale CNTG et à la direction de Daimont Ciment. Ils nous ont toujours dit de mettre la balle à terre et d’aller à la table de négociation mais le directeur général est incompréhensif, il ne veut pas que les lignes bougent » affirme ce syndicaliste.

Plusieurs révélations ont été faites par ces travailleurs concernant le fonctionnement de cette usine de ciment. C’est pourquoi ils sollicitent l’intervention des nouvelles autorités.

Du côté de la direction de Daimont ciment, toutes nos tentatives pour avoir leur version sont restées vaines. Et les travailleurs promettent de continuer le combat jusqu’à la satisfaction totale de leur revendication.

ISK, guineetimes.com

 
Lire l article complet
Articles - News - SiteMap