Les complices d’Alpha (fuite) : Mouctar et Ousmane, les girouettes du Grimpeur

1 week ago 14

Le Lynx a entrepris de publier le portrait de certains complices de l’Alphagouvernance. Après le Premier des ministres, Ibrahima le Cas-Sorry Fofana, Bah Oussou Koutchoun de l’UPR (Union pour le progrès et le renouveau), aujourd’hui, le Moutard Diallo des NFD (Nouvelles forces démocratiques) et Ousmane Kabako du PADES (Parti des démocrates et de l’espoir).

Tout le monde a suivi la lamentable pantalonnade de Mouctar, qui, voulant jouer les enfants gâtés a refusé un poste ministériel. Et exigé un autre ministère. Un Oyé raté ! Cela dénote à plus d’un titre la qualité scélérate de cette gouvernance. Avant de reconduire un haut fonctionnaire, on évalue ses performances en rapport avec ses termes de références et les résultats obtenus.

«J’ai mouillé le maillot», s’était-il plaint pour exiger un «meilleur» Ministère ! Les postes ministériels, c’est donc des postes-bonbon qu’on attribue pour récompenser ceux qui ont «sué sang et eau» ! Et les copains, les copines, les coquins, les Mama Kanny et autres complices. Oyé, Oyé, Oyé !

Avec le RPG et son Alpha, les résultats ne comptent pas, alors là, pas du tout. Sauf les enrichissements perso.

N’est-ce-pas Diané ? N’est-ce-pas Sangaré ? N’est-ce-pas Kourouma ? N’est-ce-pas Fofana et tous ces pillards qui accumulent les richesses piquées aux Guinéens ?  En Haute-Guinée, le soi-disant fief du Parti-Etat, prenant les Malinkés pour les vrais dindons de cette farce, les réalisations des caciques du système sont plus visibles que celles liées à l’accès des citoyens aux services sociaux de base. Par exemple, à Kankan-ville, il y a des écoles où les enfants, faute de bancs, s’assoient par terre pour étudier ! Quelle honte !

Et la Kanny, son «Evaluation de la Fragilité de la Guinée» et son PNDES lui ont servi à quoi? Les milliards offerts par les «Partenaires techniques et financiers» sont passés où ? A Kèbaaly ? Comment cette Kanny a-t-elle digéré les injures de son ex contre les Peulhs: des cafards, des punaises, des tortues, des poux, des rats ?

San-loi, votre voisin de Kèbaaly, vous connaissez ? Comment a-t-elle vécu Foumban, Soronkoni, Wanindara, N’Zérékoré, Gnaari-Wada ? L’Axe Bambéto-Cosa criminalisé par Damaro, le sinistre Pyromane dont les tueurs  konyankés ont transformé une femme en bouclier ?

Vous plantez votre fortune sur la misère de vos compatriotes. Cette misère que votre ex. aggrave avec sa fermeture des frontières extérieures du Fouta pour le malheur des producteurs agricoles de cette région ! Vous êtes incapable de faire pression sur votre Jules pour qu’il arrête le massacre.

Et, pire ! Alors que tout le monde pensait qu’Alpha Ebola Condé ayant cédé la place à Alpha Covid, c’était fini, voilà qu’il revient au galop. Plongeant de nouveau le pays dans les emmerdes. Comme si Covid-19 et la désastreuse gouvernance délinquante du RPG ne suffisaient pas.

Revenons à notre Oyé de Maci

Lors de sa passation de services avec son successeur, il a passé son temps à s’auto-satisfaire, à se beurrer les tartines. Comme ses collègues, ailleurs. Il n’a nullement dit combien il a empoché, combien d’immeubles il a construits.

Comment ce Mouctar a-t-il aidé Alpha à être Président, malgré les votes des électeurs Guinéens? Prostitué politique notoire, il a passé une bonne partie de sa vie de politicard alimentaire et sans vergogne, alors roulant pour l’UFDG, à cracher sur Alpha. Aujourd’hui, il lape les crachats du Grimpeur, suce ses chaussettes ! Pire. Maîtrisant parfaitement le mécanisme de fonctionnement des jeunes de l’Axe Bambéto et connaissant leurs leaders et meneurs, selon un grand nombre de ces Jeunes, il les a vendus à la CMIS. En indiquant aux flics les lieux de résidence des meneurs. Et, en pleine nuit, ils viennent les cueillir. Direction, la Maison Centrale de Conakry et/ou Soronkoni.

Voilà comment tu t’es enrichi et offert de somptueuses maisons, toi le pauvre hère. Qui est revenu de Dakar grâce à la cotisation des uns et des autres. Tellement fauché, tu étais ! Mouctar a bâti sa fortune sur le sang, les cadavres, la douleur et les larmes des jeunes de l’axe. L’Histoire se souviendra.

Ousmane, Kabako !

Les mêmes accusations sont portées contre les jeunes du PADES. Ousmane Kaba et son parti étaient partie prenante du FNDC, dès le départ. Ce Front anti manipulation de la Constitution s’est très souvent réuni chez Ousmane Kaba, siège du parti et/ou à son Université de Nongo. Le 30 août 2019 à 10h. Dans la salle Malick Condé une rencontre animée par la Coordination du FNDC pour définir les Orientations Stratégiques du Combat. Cette réunion a été suivie d’une conférence de presse tenue au même endroit le 5 septembre 2019.

Le 25 mars 2020 au siège du PADES. Au cours de cette réunion, une agente des flics qui jouait les espionnes y a été appréhendée. S’en est suivie une attaque du siège du PADES. Et des arrestations. FNDC, PADES, et bien d’autres partis politiques ont conjugué les mêmes verbes, fédéré leurs jeunesses en vue des actions de protestations, de manifestations. Fraternisations et visites domiciliaires réciproques, échanges de numéros de contacts, amitiés…  Surtout sur la zone principale et historique de contestation: l’Axe Bambéto-Cosa.

Le PADES est animé par l’universitaire et propriétaire d’Université extrêmement mandécentré retourne sa veste. Et livre, selon le FNDC, par dénonciations multiples, les activistes anti Constitution à la flicaille. Y compris et surtout leurs domiciliations. Nuitamment, la milice ethnique du RPG qui se planque derrière le maintien d’ordre s’en va avec cruauté kidnapper les jeunes gens chez eux. Direction, la Maison centrale-mouroir de Conakry ou Soronkoni.

On «comprend» pourquoi Ousmane Kaba s’est bruyamment contorsionné autour du Grimpeur pour mendier la Primature, pourquoi Oyé-Mouctar le Pou d’Alpha a craché sur le poste ministériel qu’on lui a donné en récompense pour sa prostitution !

A priori, Ousmane Kaba dispose des savoir et savoir-faire suffisants pour pouvoir valoriser des pratiques et des concepts qui transcendent les égoïsmes, les quant-à-soi tribaux et ethniques. Savoir s’élever au niveau national, plus global, plus rassembleur. Sorti de l’Université d’Abidjan et lui-même fondateur d’université, il maitrise à souhait l’universalité. Lui, c’est Dr Ousmane Kaba.

-Le candidat à l’élection présidentielle passée, Alpha Condé et son épouse interdisent à Cellou, un autre candidat, d’aller faire sa propagande politique en Haute-Guinée. Se disant Malinké, ce serait là-bas chez lui. Tout autre candidat, surtout de l’Opposition n’y est pas chez lui. Et pour cause. Dans cette région, seul le RPG est connu et reconnu ! Aucun politicien ne pipe mot. Y compris notre Ousmane Universitaire. Il sait que du point de l’éthique et de la morale, c’est illégitime et contraire à tout. Les conséquences de cette énormité sont immédiates : on casse du Peulh, hommes, femmes et biens. A Kankan-Ville et à Foumban.

-Le RPG et son candidat s’approprient l’Etat guinéen dans sa totalité: administration publique, ressources humaines, matérielles, financières, militaires, FDS, Douanes et autres détenteurs de la violence légale, médias publics, diplomatie, patrimoine…

Muni de tout cet attirail, quelle place/stratégie laissez-vous à l’Opposition ? Après, on se moque de Cellou, le traite d’incapable. Face à la toute-puissance de l’Etat, que peut-il faire ? Mêmes les manifestations publiques lui sont interdites. Que peut-il faire ? Quels cours de sciences politiques dispense-t-on dans les Facultés de son université?

A titre comparatif, au Niger, lors des élections présidentielles de 2020, 17 ministres sont désignés par le parti au pouvoir pour aller à l’intérieur du pays et faire campagne en faveur du candidat soutenu par ce parti. Ces ministres ont commencé par démissionner de leurs fonctions ! Et conséquemment de descendre de leurs véhicules administratifs. Et in situ, ils logent, se nourrissent et se soignent à leurs frais. L’Etat ne finance pas la campagne même du parti au pouvoir…

Chez nous toute l’Administration publique est une administration militante, surtout la territoriale. Celle-là, c’est la colonne vertébrale de l’Administration publique. C’est sur elle que les représentations sectorielles locales des ministères reposent : sous-préfectures, préfectures, régions, avec la complicité diligente des FDS. Leur boulot caché ou déclaré ? Faire la guerre aux opposants, les criminaliser, les détruire dans les Camps Boiro version 21è Siècle, modèle Soronkoni, la création de Madifing Diané, la Terreur de Labé.

Parmi les opposants qu’on liquide, il y a des cadres, des hommes et des femmes de valeur qui auraient pu être utiles au développement du pays. Comment Dr Ousmane Kaba peut-il accepter, se taire, cautionner une telle forfaiture ? Pour un poste de Premier ministre ?

Bah Mamadou Lamine

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap