Le sculpteur de la statue du rond-point de la T5 : « partout où j’ai travaillé, je regarde la culture, je copie le modèle en ciment »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Depuis un certain temps, les ronds-points de Conakry, la capitale guinéenne, ont changé de visage avec des statues. Beaucoup de ces statues ont été dévoilées à la veille de la fête de l’indépendance guinéenne le 2 octobre. Le globe terrestre représenté au rond-point de la T6, celui de la cité Enco 5 et tant d’autres ont été bien appréciés. Cependant, tout le monde avait encore la curiosité de voir le monument qui était emballé à la T5. Ce n’est que dans la journée du mercredi 9 novembre que cette statue a été dévoilée. Du coup, il y a plusieurs critiques négatives sur les réseaux sociaux. Chacun appréciait à sa manière.

La femme qui est avec la calebasse est en train de déverser l’eau. Elle peut être une femme peule, elle peut être soussou, malinké ou forestière. Avec son bébé, elle est en train de puiser de l’eau.  La statuette qui est derrière avec la banane, ça fait partie de la culture forestière. Ça c’est un planteur de banane. Une fois, quand j’étais en train de travailler en Forêt, j’ai vu les planteurs, comment ils marchaient avec leurs bananes. C’est à partir de là que je me suis inspiré. Et c’est comme ça nous on travaille » (sculpteur)

Notre rédaction est allée recueillir les avis de la population sur cette statue avant d’aller à la rencontre de celui qui l’a confectionnée.

A la T5, les gens viennent par curiosité pour prendre des photos.

Rencontré, Condé Alpha, électricien de profession n’a pas caché son sentiment. Il dit carrément qu’il n’apprécie pas cette œuvre.  Pour lui, le sculpteur devait faire mieux que ça. « Moi mes critiques sur cette statue, je ne trouve pas belle quand même. Et la manière dont le monsieur est déshabillé moi je n’apprécie pas.   Ça ne montre pas notre image, c’est à dire l’image de nos anciens. Moi étant un Guinéen et un Noir, c’est honteux. J’ai du mal à la qualifier.  Donc je n’apprécie pas », a-t-il indiqué. 

Mamadou Issa Dramé est du même avis que lui. Il est aussi resté négatif. « Cette image est trop laide. Je n’aime pas cette manière de faire.  Si au moins il représentait un de nos vaillants résistants, j’allais lui donner 10 sur 10. Mais là, je suis désolé de le décevoir c’est pas joli à mon humble avis. », a déclaré Mamadou Issa Dramé.

Contrairement à eux, David Kemo Somadou et Jean Baptiste Mara apprécient bien le travail.

« Moi, j’étais juste de passage ,je venais de la cité pour aller vers Kagbelen. De passage,  j’ai vu les gens prendre la photo ça m’a directement attiré surtout l’image du vieux, la banane, la chèvre et beaucoup de trucs qui rappellent souvent notre pays. C’est à dire la tradition, comment les gens se comportent au village. C’est ce qui m’a vraiment poussé à venir prendre au moins quelques photos. Vraiment c’est très joli selon moi. Moi j’apprécie beaucoup l’image », a confié David Kemo Somadouno

« Mon appréciation à travers cette statue. Juste en matière d’art et la philosophie nous l’enseigne, la manière dont l’image est représentée visuellement dans la nature dès qu’on la represte par la sculpture ce n’est pas de la même manière qu’elle va se présenter. Nous entendons les gens dire que la statue n’est pas belle. C’est de l’art, je pense que c’est à apprécier.  Je demande donc aux citoyens de prendre soin de ces choses », indique Jean Baptiste Mara, étudiant en Philosophie. 

« Partout où j’ai travaillé je regarde la culture je copie le modèle en ciment. Même la statue de Kissi Kaba Keita qui est à Kissidougou-là c’est moi qui suis allé travailler là-bas. Il y a une autre qui est à 12 kilomètres de N’zérékoré c’est moi qui l’ai faite c’est le fondateur de ce village (…), à Kouroussa, Camara Laye, René Caillé » [sculpteur]

Interrogé, Sékou Oumar Sidimé, le sculpteur de cette statue, dira que cest un vieux forestier qu’il a fait ressortir sur cette image.  Et selon lui, cette inspiration lui est venue quand il est parti en Guinée forestière.

« Je suis dans une famille de sculpteurs, en Guinée précisément de Kankan. Tu sais nous, nous sommes des artisans, on imite toutes les cultures guinéennes. La femme qui est avec la calebasse, en train de déverser l’eau, elle peut être une femme peule, soussou, malinké ou forestière. Avec son bébé, elle est en train de puiser de l’eau.  La statuette qui est derrière avec la banane, ça fait partie de la culture forestière. Ça c’est un planteur de banane. Une fois quand j’étais en train de travailler en Forêt, j’ai vu les planteurs, comment ils marchaient avec leurs bananes. C’est à partir de là que je me suis inspiré. Et c’est comme ça nous on travaille », a-t-il expliqué.

Poursuivant, il a demandé donc aux gens de ne pas critiquer l’image négativement. Il nous a même confié que ce n’est pas son premier travail.  Selon lui,  le globe terrestre de la T6 et tant d’autres viennent de lui.

« Il faut dire aux gens qui critiquent que la Guinée est une famille, moi je suis malinké mais moi je n’ai pas une seule ethnie. Partout où j’ai travaillé je regarde la culture je copie le modèle en ciment. Même la statue de Kissi Kaba Keita qui est à Kissidougou-là c’est moi qui suis allé travailler là-bas. Il y a une autre qui est à 12 kilomètres de N’zérékoré c’est moi qui l’ai faite c’est le fondateur de ce village (…), à Kouroussa, Camara Laye, René Caillé. Et à Conakry ici, ce n’est pas moi qui ai posé toutes ces statues. Mais c’est moi qui ai posé la statue du rond-point de la T6, le globe terrestre-là.  Et tant d’autres. L’image de la T5 là je n’ai pas choisi une personne mais j’ai fait ressortir toute la culture forestière. J’ai l’ai fait selon la culture. Les bananes viennent pratiquement de la Forêt, le Forestier aime la chèvre. J’ai fait cette statue je ne savais même pas où on allait la mettre. Je suis à Yimbaya, je fais beaucoup d’œuvre d’art. Donc dites aux gens de ne pas critiquer cette image.  Parce que depuis que j’ai fait cette statue, tous les gens de la Forêt qui viennent ici ils sont contents. Quand ils voient ça ressemble à leur frère. », a-t-il ajouté.

Christine Finda Kamano

 622716906

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap