Le pont de Kaporo : il sera ouvert dès demain matin, uniquement à la circulation des véhicules légers

2 weeks ago 20

Un enchevêtrement de dates, c’est bien ce qui a caractérisé la programmation de l’ouverture à la circulation de cet ouvrage. L’on se souvient que le 27 juin dernier, le directeur central adjoint de la police routière a annoncé l’interruption de la circulation sur ce pont, pour des raisons bien fondées de reconstruction.  Il a indiqué à l’occasion, que l’ouvrage, vieux d’une quarantaine d’années, s’est affaissé au passage d’un camion.

Dans un premier temps, l’interruption prévue de la circulation à ce niveau était de dix jours francs. Un délai qui courait du 27 juin au 06 juillet. La police routière a précisé  tenir ce timing de l’entrepreneur qui a obtenu le marché.

Mais, quelques jours après, pendant que les usagers ont accepté d’endurer les contraintes que l’usage des déviations et autres détours leur inflige, du fait des travaux, on se ravise pour arguer que ce délai de dix jours n’est pas jouable. Des considérations d’ordre technique sont avancées pour le justifier.

Ce changement inopiné de calendrier, bien que justifié, n’a pas été du goût des usagers. D’aucuns, à tort ou à raison, ont mis l’annonce du premier et court délai, au compte de  »l’enthousiasme » de l’entreprise qui, de leur point de vue, s’est montrée encline à tout promettre pour ne pas perdre le marché.

Sinon, soutiennent-ils, il y a une règle bien connue des constructeurs de route qui exige qu’en dehors de cas très spéciaux où l’on fait usage de béton hydraulique ou d’adjuvants, il faut impérativement un délai minimum de vingt-huit jours avant qu’une dalle coulée soit ouverte à la circulation. Ne pas en tenir compte revient à dire qu’on construit pour recommencer, puisque l’ouvrage ne tiendra pas le temps qu’il faut. Et quand on pense au coût d’un seul chantier de cet ordre, on réfléchit toujours à deux fois avant de se risquer à devoir le reprendre.

Face à cette situation, le département des TP a rapidement pris le relais. Pour lever toute équivoque et éviter toute confusion. Il a publié un communiqué fixant des dates précises d’ouverture du pont à la circulation. On y lit que le 15 juillet, les véhicules légers pourront l’emprunter. Quant aux poids lourds, ils devront encore patienter jusqu’au 1 er août prochain pour en faire usage,

D’ici-là, c’est à la police routière qu’il revient de réguler la circulation à ce niveau.

Une tâche que l’on imagine déjà très ardue, puisqu’il faut sérier les véhicules avant qu’ils se présentent à la rentrée du pont.

Pour éviter tout encombrement dû au mauvais comportement de certains usagers, les agents devront dévier les poids lourds, loin du point de convergence.

En plus, il leur faudra intégrer le fait que les premiers jours, la tendance sera pour bien de conducteurs, de passer à tout prix par l’ouvrage, ne serait-ce que pour le voir. Une réaction toute humaine et fort compréhensible !

Après tout ce temps de sevrage, ils ont envie de retrouver leur pont newlook. Un sentiment teinté d’empressement où vont se mêler curiosité et joie. Pourvu qu’il soit bien fait et qu’ils en fassent bon usage !

D’avance, il nous plaît de souhaiter bonne circulation à ceux qui vont avoir l’opportunité de ‘’l’inaugurer’’ dès demain matin. Nous les invitons, eux-mêmes et les autres usagers de la route, à être prudents.

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap