Le ministre Ousmane Gaoual sur le chantier de l’aérodrome de Faranah : « nous notons un léger retard dans l’exécution des travaux »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Le gouvernement guinéen à travers le département en charge des Transports, entend relancer le trafic aerien à l’intérieur de la Guinée. C’est dans cette optique que les travaux de réhabilitation de certains aéroports du pays sont lancés à l’intérieur du pays.

Le ministre de transport Ousmane Gaoual Diallo très attaché à ce programme gouvernemental a pris son bâton de pèlerin pour s’enquérir de l’état d’avancement de ces chantiers. Après les étapes de Labé, Kankan, le numéro un du département des Transports s’est rendu à Faranah ce jeudi 6 juin 2024 pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.
Dans la foulée, le ministère Ousmane Gaoual nous livre son constat en ces termes: « Nous sommes à l’aéroport de Faranah qui, comme celui de Kankan et Labé est en cours de réhabilitation, nous notons ici un leger retard dans l’exécution des travaux. Les bâtiments sont à un niveau plus faible que ceux qu’ on a trouvé à Kankan et à Labé et la piste n’est pas encore entamée. Cela pose des problèmes. Des questions techniques de dernières minutes sont apparues et qui nécessitent un arbitrage. Nous avons informé et solliciter que les acteurs se réunissent très rapidement pour qu’on puisse éliminer les problèmes techniques qui sont posés et que les solutions puissent commencer à être implémentées. Nous restons quand-même derrière les engagements contractuels qui veulent que les pistes soient livrées à la fin de l’année et nous ferons tout pour rattraper le temps qu’ on est en train de perdre. Peut-être amener les entreprises à travailler en 24h avec trois équipes de faire la rotation nécessaire pour que des infrastructures promises puissent être livrées à datte. »

Le Directeur Général de la société Mining Housse Mahmoud Akra rassure : « Le chantier avance. C’est vrai qu’il n’avance pas à la même vitesse que Labé et la piste n’est pas comme celle de Kankan pour des raisons techniques. Chaque site a ses contraintes donc celui de Faranah à quelques difficultés techniques que nous sommes obligés de prendre en compte parce que ces aérodromes devront être certifiés pour leur exploitation. Comme l’a ci bien dit Monsiuer le ministre, une réunion va être tenue la semaine prochaine pour que le maitre d’ouvrage puisse prendre une décision pour régler ces difficultés. Nous sommes entre 14 et 15 % d’exécution, à partir de la semaine prochaine nous allons doubler les efforts en triplant des équipements, en triplant des équipes, résolvant ces petits problèmes bloquants qui nous permettront d’aller plus vite et de rattraper ce retard. »

En sa qualité de gouverneur de la région administrative de Faranah, Boundouka Condé s’est rejouit de la réhabilitation de cet aérodrome. « L’aérodrome est un véritable moteur de développement pour notre region. Ça va nous faciliter les échanges commerciaux, ça va nous faciliter le tourisme, ça va nous faciliter des services essentiels. Avoir ça dans ma region, je ne ferai que frotter mes mains , de dire merci au gouvernement. Je suis là pour faciliter de tous les travaux de l’aérodrome à Faranah. Il y a une emprise qui concerne la population. Nous allons déléguer le service compétant pour venir faire le point de situation sur le terrain , remonter les données et nous allons voir quel est le ministère concerné pourqu’on puisse s’accorder les idées et surtout se retrouver afin de trouver rapidement la solution qu’ il faut. Je souhaite inauguré cet aérodrome avant une année », dira-t-il.

Après cette visite, le ministre Ousmane Gaoual Diallo et sa suite ont visité le service météorologique de Faranah. Une visite qui a lui permis de s’imprégner des conditions de vie précaire dont vit ce service indispensable à la vie d’un aérodrome.

Lanciné Keita, depuis Faranah
610754373

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap