Le Colonel Doum-bouillant sur le cas Alpha Grimpeur : «Il ira dans un pays de son choix »

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Depuis le coup de force perpétré contre Alpha Grimpeur le 5 septembre 2021, le bled est mis sur le banc des organisations sous régionales (la CEDEAO) et internationales. Les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent un retour rapide à l’ordre constitutionnel et la libération de l’ancien Président Alpha Grimpeur. Le Président de la Transition et du CNRD ont bégayé. Le colonel Mamadi Doumbouya tente de convaincre la communauté internationale qu’il lui faut du temps. Il l’a réitéré ce 5 janvier lors d’un banquet offert au corps diplomatique, à l’occasion des vœux de nouvel an par les ambassadeurs : « Maintenant comme par le passé, nous réaffirmons notre appartenance à la communauté internationale. Dans la même veine, nous continuerons à respecter tous les engagements internationaux auxquels notre pays est partie prenante… Le chantier est vaste, l’enjeu est de taille, car il nous appartient au-delà de tout, de redonner aux Guinéens le droit d’espérer, d’entrevoir l’horizon avec clarté et de jouir de leur droit au bonheur. Le CNRD, le Gouvernement, tous continuent de travailler en ce début de nouvel an, de concert, à amplifier l’action de l’Etat, à créer et renforcer les institutions du pays, à innover, créer des emplois, et redonner à nos concitoyens la possibilité d’agir en faisant sauter les cloisons qui depuis trop longtemps nous étreignent.»

Le Président de la transition exprime donc le souhait de garder de bonnes relations avec les représentants « des différents pays pendant et après cette paisible Transition que nous souhaitons inclusive ».

Le 31 décembre, le CNRD avait annoncé avoir donné la possibilité à Alpha Grimpeur de sortir du bled pour se soigner. Sur engagement de la CEDEAO, Alpha Condé pourrait séjourner un mois à l’extérieur de la Guinée « sauf avis contraire de son médecin ». Ce 5 janvier, le colonel Mamadi Doum-bouillant a profité pour présenter cet acte comme un trophée de guerre : «A titre humanitaire, j’ai accédé à la demande de soins médicaux à l’étranger, pour l’ancien Président, Alpha Condé. Il ira dans un pays de son choix dans les prochains jours. Je profite donc de cet instant, pour saluer les pays amis qui ont œuvré à cela ». Sûr que les diplomages apprécieront.

Yacine Diallo

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap