Le collectif des déguerpis de Kaporo-rails enfonce le SG du Ministère de la ville

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le collectif des déguerpis de Kaporo-rails, Kipé 2 et Dimesse dénonce des occupations illégales dans la zone déguerpie en 2019. Ces occupations sont favorisées selon le collectif par le secrétaire général du Ministère de la ville et de l'aménagement du territoire Mohamed Maama Camara. Il souhaite qu'il soit inculpé avec l'ancien ministre du département Ibrahima Kourouma. C'était en faveur d'une conférence de presse ce mardi.

Les victimes du déguerpissement de Kaporo-rails réunies en collectif, ne semblent pas reculer face à l'injustice qu'elles ont subie en 2019. Trois ans après la casse, le collectif dit avoir constaté la continuité des occupations illégales dans la zone en cette période transitoire. « Poursuivant les actions honteuses de son ancien ministre Ibrahima Kourouma, le secrétaire général du Ministère de la ville et de l’aménagement du territoire Mohamed Maama Camara, déroule son agenda comme si la Guinée était toujours dans les mains de Monsieur Alpha Condé. Il a introduit le 06 octobre 2021 une délégation de la société ivoirienne TASSEC Investment Holding Africa auprès des membres du CNRD. Au cours des débats, il a été question de la finalisation du projet de construction à Kaporo-Rails de la cité administrative qui devait porter le nom d’Alpha Condé dont le cout s’élève à cent millions d’euros », a déploré Ben membre dudit collectif.

Poursuivant, ledit collectif a rappelé au président de la transition que le dossier Kaporo-Rails reste pendant devant les juridictions nationales et sous régionales. « Par ailleurs, il convient de préciser qu’aucune victime n’a été dédommagée encore moins bénéficier de la compassion de la part de l’État. Étant donné que la justice est la nouvelle orientation de tous les guinéens comme l’ont indiqué le Colonel Doumbouya et son Premier ministre Mohamed Béavogui, toute la lumière devrait être faite autour de la casse de Kaporo-rails. Les victimes attachées au retour immédiat sur leurs domaines, exhortent les nouvelles autorités, à leur tête le Colonel Doumbouya, à mettre fin aux travaux d’occupation en cours à Kaporo-Rails » lance le collectif. Pour le collectif, Mohamed Maama CAMARA et Ibrahima KOUROUMA, ont foulé au sol toutes les lois guinéennes y compris l'article 56 du code foncier et domanial.

La rédaction 

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap