Le COJELP vole aux secours des victimes des derniers conflits intercommunautaires de Nzérékoré

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Après son appui envers les différentes victimes des manifestations politiques à Conakry, le collectif des jeunes leaders pour la paix pose ses valises à Nzérékoré. Cette organisation juvénile a apporté mercredi 29Décembre un soutien alimentaire aux victimes des derniers conflits intercommunautaires de la localité.

Lors des conflits intercommunautaires à Nzérékoré en marge du double scrutin du 22 mars 2020, plus de 17 personnes ont été tuées, plusieurs blessés, une centaine d’arrestation, des dégâts matériels privés et publics et mêmes certains lieux de cultes n’ont pas été épargnés. C'est au regard de ce constat amère que le COJELP a jugé nécessaire de venir en appui auprès de nombreuses familles qui ont été touché. « Compte tenu de la situation actuelle difficile que traversent ces familles, nous avions prévu dans notre chronogramme du plan d’action opérationnel, soutenir plus de 60 familles en les dotant chacune un sac de riz de 50 kg et un bidon d’huile de 5 litres, cette activité aura deux phases, la première phase touchera 26 Familles et la deuxième phase sera prévue pour le plan d’action opérationnel de 2022-2023. Nous lançons l’ouverture de l’exécution de cette première phase ce mercredi 29 décembre 2021 » a expliqué Oumar THIAM, Vice-président du COJELP.  

Depuis le 05Septembre dernier, la Guinée vit dans une période exceptionnelle. Le Vice-président du COJELP trouve la nécessité pour tout citoyen d’œuvrer pour la consolidation de la paix et travailler pour faire de la Guinée un Etat démocratique et émergent. Il lance cette invite

« Nous lançons un appel solennel et respectueux au président de la République, président de la transition son excellence Colonel Mamady DOUMBOUYA et au Premier ministre Chef du Gouvernement, aux membres du gouvernement de mettre en avant l’intérêt des guinéens et œuvrer pour une transition inclusive, apaisée et réussie. Ainsi aux leaders politiques, les patrons des organisations de la société civile et de l’ensemble des forces vives de la nation guinéenne d’accompagner le CNRD pour une transition réussie » ajoute le vice-président du COJELP.

Oumar THIAM a enfin plaidé auprès des autorités judiciaires d’accélérer le cas du dossier du 28 Septembre, des conflits intercommunautaires de Nzérékoré, les Prisonniers de Macenta.

MLT, guineetimes.com

 
Lire l article complet
Articles - News - SiteMap