Lansana Komara: « un peuple opprimé, conscient de son état, ne peut, en aucun cas, être vaincu par une armée »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

À la faveur de l’assemblée générale hebdomadaire du parti ce samedi 10 février 2024, l’ancien ministre Lansana Komara est revenu sur la gestion de la transition par le CNRD et a réaffirmé la position du RPG face à ce qu’ils appellent, « une transition à la Guinéenne ».

De l’avis de ce cadre du parti d’Alpha Condé, quiconque « ne reconnaît pas aujourd’hui que le Guinéen souffre est un opportuniste » car sous cette transition, « le pays va mal, tout le monde ou presque, souffre ».

« Nous sommes en train de naviguer à vue. On va de gauche, à droite et on ne sait pas où on va. Cependant, ceux qui nous ont plongés dans ce bourbier, savent bien où on va et nous savons aussi ce qu’ils veulent. Nous savons que ce qu’ils veulent, c’est de s’éterniser au pouvoir. Mais je sais que le peuple de Guinée n’acceptera pas cela », a-t-il dit d’entrée.

Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, tous les secteurs sont morts >>. Dans ce sens, l’ancien ministre Komara a demandé au CNRD, que<< s’il aime la Guinée et les guinéens, d’ouvrir les yeux et les oreilles pour voir et entendre le cri de cœur des Guinéens >>.

<< Ils sont en train de nous amener sur un chemin qui n’est pas bon, eux-mêmes le savent. C’est clair qu’aucun guinéen n’acceptera la candidature du CNRD. Le CNRD n’est pas un parti politique. Qu’ils ouvrent les yeux et aient pitié, au moins, du peuple souverain de Guinée. En ce moment, ils ont encore une porte de sortie. Sinon, le réveil eu peuple sera mauvais. On leur demande humblement d’entendre cet appel pour les guinéens puissent se donner la main et regarder dans la même direction.Aujourd’hui, le peuple est vraiment fatigué. Et si le peuple est coincé jusqu’au mur, il ne se laissera pas faire, il trouvera des solutions. Et la solution est d’exercice du droit que lui a conféré la Constitution et la Charte de la transition. Le peuple est en train de prendre conscience de son (CNRD, ndlr) état de fébrilité car, toutes les promesses du 5 septembre sont à l’eau. Tout le monde tire le diable par la queue. Un peuple conscient de son état, le peuple opprimé réagit toujours à un moment donné. Ce peuple n’hésitera pas à assurer et assumer pour aller vers la révolution, c’est-à-dire le changement. Un peuple opprimé, conscient de son état ne peut, en aucun cas, être vaincu par une armée. Aucune armée ne peut vaincre un peuple conscient de son état. Nous devons tous être vecteur pour aller conscientiser les masses populaires afin qu’ils comprennent leur état d’opprimés. Et une fois que les masses populaires sont conscientisées, elles ne peuvent plus être dans le carcan des oppresseurs >>, a-t-il martelé.

Par ailleurs, l’ancien ministre Lansana Komara a fermement regretté les restrictions imposées aux médias et aux réseaux sociaux.

MohamedNana Bangoura

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap