Labé : une enquête ouverte par la gendarmerie contre les conseils communaux de Kalan et Garambhé dissous

4 days ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les conseils communaux de Kalan et Garambhé dissous, dans la préfecture de Labé, sont dans le viseur des autorités judiciaires. Ce jeudi 22 septembre, ces désormais anciens conseillers ont été entendus dans les locaux de la brigade de recherche de la gendarmerie nationale pour des faits présumés de détournement, et de mauvaise gestion. Même si pour le moment, rien n’a filtré de ces auditions, les incriminés  ne sont pas pour  le moment privés de leur liberté.

Pour rappel, c’est le lundi 05 septembre dernier, dans un décret pris par le  président de la transition, que 17 autres communes urbaines et rurales ont été dissoutes dans  le pays. Parmi ces communes figurent, la commune urbaine de Mali, et les communes rurales de Garambhé et Kalan au compte de la région de Labé. Plus de deux semaines après  leur dissolution, selon nos informations, les conseillers communaux des communes rurales de Kaalan et  Garambé étaient hier mercredi 21 septembre dans les locaux de la Brigade de recherche de la gendarmerie de Labé pour être interrogés, sur des faits présumés de détournement et de mauvaise gestion. 

Il faut rappeler que cette interpellation fait suite à une injonction faite au parquet général près la cour d’appel de Conakry, par le  ministre de la Justice. Tout est parti de  la cour d’appel de Conakry qui a saisi le procureur près le tribunal de première instance de Labé. Ce dernier a ordonné dans la foulée la brigade de recherche de la gendarmerie d’engager des poursuites contre les conseils destitués pour passer au peigne fin la gestion des ressources internes et externes et les procédures de passation de marchés des juridictions concernées.

C’est le conseil communal de Kalan qui est passé en premier devant les enquêteurs. Le Maire ainsi que certains de ses adjoints, en l’absence du receveur communal qui ne sert plus dans la collectivité selon nos informations, ont  été entendus durant de longues heures avant d’être libérés. Dans la foulée, c’est au tour du Maire de la commune rurale de Garambhé, ses adjoints et le receveur communal de répondre aux questions des officiers de police judiciaire jusqu’aux environs de 17 heures. 

Le maire de Kalan, que nous avons joint au téléphone, a refusé de revenir sur le déroulement de cette audition  à la brigade de recherche de la gendarmerie de Labé.  Mais il faut préciser que selon un conseiller communal de Kalan, seul le bureau exécutif a été entendu pour le moment à la gendarmerie.  Le maire de Garambhé également que nous avons interrogé ce jeudi, à son tour, n’a pas accepté de faire de commentaire, néanmoins il nous fait savoir qu’il est toujours à la brigade de recherche. 

A la question de savoir s’il est en garde à vue, il a répondu par la négative, avant de nous promettre de nous revenir ultérieurement. Pour le moment, il faut  noter que rien n’a filtré de ces auditions.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap