Labé : comment des coupeurs de route sont-ils tombés dans les filets des forces de sécurité ?

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Un groupe de présumés coupeurs de route ont été présentés à la presse ce lundi 23 janvier 2023 à l’escadron mobile numéro 8 de Labé. C’est le fruit d’une étroite collaboration entre les forces de sécurité et la population qui a permis d’aboutir à ce coup de filet. En effet, la dernière attaque de ces coupeurs de route remonte à samedi dernier quand ils se sont attaqués à un couple qui rentrait d’une soirée dansante, a appris Guinéenews.

Sow Mohamed, l’une des victimes de cette dernière attaque revient sur sa mésaventure : « ils m’ont suivi depuis la ville. Arrivé à Daka, l’un d’entre eux a braqué l’arme sur moi parce que je n’avais pas éteint ma voiture. J’ai dit qu’est-ce que vous voulez, il a dit qu’ils vont me tuer si je ne les donne pas quelque chose. J’ai dit attendez je vais descendre on va bien parler. C’est ainsi que je suis descendu et j’ai dit : petit toi, je te connais on est dans le même quartier. J’ai dit qu’est-ce que tu veux. Il a dit, je veux ce que tu as. Donc, je lui ai dit de venir prendre ce qui est dans ma voiture. Donc l’un d’entre eux à contourner pour venir prendre le sac et le téléphone de la fille de l’autre côté de la voiture. C’est pendant ce temps que j’ai profité pour foncer avec la voiture et ils ont tiré dans ma direction.  Entre-temps, la fille m’a dit qu’ils ont pris son sac et son téléphone, J’ai aussitôt fait machine arrière et ils ont pris la fuite avec leur moto. C’est ainsi que j’ai décidé de les pourchasser. On est allé jusqu’au quartier mosquée aux alentours de la concession de feu Siradiou Diallo où ils sont tombés et je suis arrivé. Le conducteur de la moto a dit il faut tirer sur sa tête mais entre-temps j’avais déjà pris les pieds de celui qui avait le fusil et il a tiré automatiquement. Mais j’ai réussi à le maîtriser et à lui prendre son arme.  Pendant ce temps, les autres ont pris la fuite. C’est ainsi qu’on est parti remettre ce bandit aux forces de sécurité. »

Cette arrestation a permis de mettre main sur les trois autres complices qui ont tous été présentés à la presse ce Lundi. Abdoulaye Israël Pogomou, le procureur de la République près le tribunal de première instance (TPI) de Labé parle des circonstances dans lesquelles ces présumés braqueurs ont été mis aux arrêts : « j’ai été informé ce matin de l’interpellation de 4 citoyens présumés auteurs de vol à main armée et qui ont été appréhendés dans la nuit du samedi 21 janvier 2023. Les faits ont été commis au préjudice de monsieur Mohamed Sow qui est un citoyen domicilié dans le quartier Daka 2. Les 4 mis en cause sont là présents, les trois autres ont été interpellés par la gendarmerie mobile numéro 08 de Labé et le quatrième a été appréhendé par la clameur publique. Je vous assure que la procédure sera menée avec la rigueur la plus extrême. Et comme je vous l’ai toujours dit, la politique pénale du parquet de Labé est une politique pénale de tolérance zéro. Vu la montée de la criminalité dans la ville de Labé et environs, nous avons mis en place une politique vigoureuse. Afin de protéger la population et ses biens. Après les dépositions tout à l’heure, ces mis en cause seront déférés à mon parquet et je prendrais les réquisitions afin de procéder à l’ouverture d’une information judiciaire. »

Articles similaires

Correspondant à Labé, Moyenne Guinée

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap