La Guinée se dote d’une politique nationale d’emploi

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Après deux jours d’intenses travaux, la Politique Nationale d’Emploi (PNE) a été validée ce 10 juillet 2024 en présence du patronat, des syndicats et des acteurs impliqués dans l’employabilité.

Dans son intervention, Aminata Kaba, Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, a indiqué que « ce document de politique nationale que nous validons aujourd’hui, constitue le socle de nos futures actions relatives à l’emploi de tous les acteurs de développement économique et social de notre pays. »

La Ministre a souligné le caractère participatif et inclusif de cette politique, qui exige une convergence des efforts de tous les acteurs, y compris le secteur privé, les partenaires techniques et financiers, et la société civile : « Ladite politique est démarche participative et inclusive, impliquant tous les acteurs et à tous les niveaux, en réunissant au sein du comité technique de l’emploi. Cette politique exige une convergence des efforts de tous, car elle est l’aboutissement des réformes engagées par le Gouvernement devant améliorer les conditions d’employabilité de toutes les courses sociales, et particulièrement celle des jeunes, des femmes et des personnes vulnérables. »

Aminata Kaba a ensuite indiqué que la validation de la PNE s’est accompagnée de recommandations clés pour sa mise en œuvre. Six étapes cruciales ont été identifiées :

1)   La réalisation de la volonté politique;

2)   La présentation de la validation de la politique nationale de l’emploi en conseil des ministers;

3)   La présentation publique de la politique nationale de l’emploi;

4)   La participation opérationnelle de la mise en œuvre de la PNE au niveau sectoriel, régional et local;

5)   Le renforcement des capacités du processus de l’emploi à tous les niveaux;

6)   Le déploiement d’outils de planification et d’utilisation favorable à l’emploi au niveau sectoriel, régional et local.

 Le Premier ministre, Bah Oury, a insisté sur l’importance de cette politique : « Nous ferons en sorte que notre politique de l’emploi ne soit pas un simple document de planification puisqu’il est le fruit d’un engagement collectif pour construire un avenir où chaque Guinéen aura la possibilité de réaliser son potentiel. »

Il a mis en avant les défis importants à relever, notamment la promotion d’un emploi décent et productif, le renforcement de l’adéquation des compétences et de l’employabilité des jeunes, et le développement des entreprises. Bah Oury a souligné que ces défis ne resteront pas des mots sur le papier mais se traduiront en actions concrètes.

Le Premier ministre a également évoqué la nécessité de transformer l’économie guinéenne, en passant d’une économie de rente à une économie diversifiée et industrialisée. Il a exprimé l’ambition de faire de l’agriculture un pilier majeur de l’économie, avec pour objectif d’atteindre une contribution au PIB avoisinant les 50%.

Bah Oury a conclu en appelant à un effort collectif pour créer des emplois et réduire le taux de chômage, en particulier chez les jeunes. Il a insisté sur l’importance d’un « choc psychologique fort » pour donner aux jeunes l’espoir et les moyens de se construire un avenir en Guinée.

La validation de la Politique Nationale d’Emploi représente, selon lui, un tournant décisif pour l’avenir de la Guinée, ouvrant la voie à une période de transformation profonde entre 2024 et 2030.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap